Selon Trump, l'interdiction, qui entrera en vigueur dans 45 jours, est nécessaire, parce que la diffusion d'applis développées en Chine menace la sécurité nationale des Etats-Unis. Il évoque ici toutes les données que ces applis collectent sur leurs utilisateurs. Le président a donné l'ordre au ministère du commerce d'élaborer des règles très précises quant aux transactions interdites entre les Américains et les applis en question.

Un contrecoup pour Jack Ma

Le bannissement d'Alipay est un nouveau contrecoup pour Jack Ma, le directeur d'Ant Group. Ma n'est plus apparu en public depuis le mois d'octobre. De plus, les autorités chinoises accroissent la pression sur son entreprise. Ma se serait montré trop critique à l'égard des réglementations gouvernementales chinoises. Précédemment, des contrôleurs chinois avaient aussi bloqué la méga-entrée à la bourse d'Ant Group.

Les transactions avec les applis CamScanner, QQ Wallet, SHAREit, Tencent QQ, VMate, WeChat Pay et WPS Office sont elles aussi interdites. CamScanner, qui aide à scanner des documents, était dans cette mini-liste d'applis de 2020 celle qui était la plus utilisée aux Etats-Unis avec 4,4 millions de téléchargements.

L'on s'attend à ce que des procès soient aussitôt intentés contre le bannissement des applis. Une tentative précédente de Trump de forcer la vente de pans entiers de l'appli vidéo TikTok à un acteur américain, est jusqu'à présent restée lettre morte. Il est possible aussi qu'après son entrée en fonction, Biden annule le décret, avant même qu'il n'entre en vigueur.

Selon Trump, l'interdiction, qui entrera en vigueur dans 45 jours, est nécessaire, parce que la diffusion d'applis développées en Chine menace la sécurité nationale des Etats-Unis. Il évoque ici toutes les données que ces applis collectent sur leurs utilisateurs. Le président a donné l'ordre au ministère du commerce d'élaborer des règles très précises quant aux transactions interdites entre les Américains et les applis en question.Le bannissement d'Alipay est un nouveau contrecoup pour Jack Ma, le directeur d'Ant Group. Ma n'est plus apparu en public depuis le mois d'octobre. De plus, les autorités chinoises accroissent la pression sur son entreprise. Ma se serait montré trop critique à l'égard des réglementations gouvernementales chinoises. Précédemment, des contrôleurs chinois avaient aussi bloqué la méga-entrée à la bourse d'Ant Group.Les transactions avec les applis CamScanner, QQ Wallet, SHAREit, Tencent QQ, VMate, WeChat Pay et WPS Office sont elles aussi interdites. CamScanner, qui aide à scanner des documents, était dans cette mini-liste d'applis de 2020 celle qui était la plus utilisée aux Etats-Unis avec 4,4 millions de téléchargements.L'on s'attend à ce que des procès soient aussitôt intentés contre le bannissement des applis. Une tentative précédente de Trump de forcer la vente de pans entiers de l'appli vidéo TikTok à un acteur américain, est jusqu'à présent restée lettre morte. Il est possible aussi qu'après son entrée en fonction, Biden annule le décret, avant même qu'il n'entre en vigueur.