D'après une porte-parole du Consumentenbond, les deux organisations réclament à présent, après un calcul plus précis, un montant en dommages et intérêts de 2 milliards d'euros. 'Afin que chaque enfant grugé reçoive une somme fixe.' De plus, elles estiment que l'appli populaire doit rembourser aux enfants néerlandais le gain qu'elle a empoché 'sur leur dos'. TikTok doit également 'cesser toute activité illicite et supprimer toutes les données personnelles collectées illégalement'.

'Une exploitation pure et simple des enfants'

Selon Sandra Molenaar, directrice du Consumentenbond, TikTok 'a abusé de manière scandaleuse d'enfants parfois encore très jeunes'. Elle les aurait trompés, enfreint leur confidentialité et empoché des gains importants sur leur dos. 'De l'exploitation pure et simple, qui doit être suivie d'une compensation.'

L'action de TBYP et du Consumentenbond est soutenue par l'organisation européenne des consommateurs BEUC, par Terre des Hommes, par la Platform Bescherming Burgerrechten néerlandaise et par Bits of Freedom notamment.

Fin juillet, on avait appris que TikTok devait payer une amende de 750.000 euros. L'Autoriteit Persoonsgegevens, à savoir le contrôleur du respect de la vie privée du gouvernement néerlandais, estime en effet que l'appli a enfreint la confidentialité des enfants.

D'après une porte-parole du Consumentenbond, les deux organisations réclament à présent, après un calcul plus précis, un montant en dommages et intérêts de 2 milliards d'euros. 'Afin que chaque enfant grugé reçoive une somme fixe.' De plus, elles estiment que l'appli populaire doit rembourser aux enfants néerlandais le gain qu'elle a empoché 'sur leur dos'. TikTok doit également 'cesser toute activité illicite et supprimer toutes les données personnelles collectées illégalement'.Selon Sandra Molenaar, directrice du Consumentenbond, TikTok 'a abusé de manière scandaleuse d'enfants parfois encore très jeunes'. Elle les aurait trompés, enfreint leur confidentialité et empoché des gains importants sur leur dos. 'De l'exploitation pure et simple, qui doit être suivie d'une compensation.'L'action de TBYP et du Consumentenbond est soutenue par l'organisation européenne des consommateurs BEUC, par Terre des Hommes, par la Platform Bescherming Burgerrechten néerlandaise et par Bits of Freedom notamment.Fin juillet, on avait appris que TikTok devait payer une amende de 750.000 euros. L'Autoriteit Persoonsgegevens, à savoir le contrôleur du respect de la vie privée du gouvernement néerlandais, estime en effet que l'appli a enfreint la confidentialité des enfants.