Toutes les spécifications du Galaxy Note 10+ testé et de son 'petit frère', le Note10 de 6,3 pouces, avaient précédemment déjà été abordées dans notre preview consacrée à ces deux appareils. Dans le présent article, nous voulons surtout approfondir les fonctions avec lesquelles le Note10+ tente vraiment de se distinguer de la concurrence. La première d'entre elles, qu'on ne peut évidemment passer sous silence, c'est le stylet Samsung S Pen fourni d'origine.

Outil d'écriture et baguette magique

Le point fort de ce stylet, c'est qu'il peut se dissimuler entièrement dans le smartphone. Si vous ne l'utilisez pas, il ne vous gênera donc pas. Au fil du test, nous avons cependant constaté que nous en avons eu toujours plus souvent besoin. Il s'avère en effet très utile par exemple pour réaliser un dessin sur un écran standby noir, sans devoir déverrouiller le téléphone: il suffit de le sortir de son réceptacle et de se mettre au travail. L'idéal pour les petites tâches au quotidien.

Les notes à l'écran sont très nettes. Vous pourrez à peine les distinguer de votre propre façon d'écrire. Ce qu'on écrit peut du reste être assez précisément converti en texte 'tapé' via Text Export, même si cela se passe parfois plus facilement dans un cas que dans un autre. Ce qui est nouveau pour la série Note10, c'est qu'on peut désormais aussi exporter ses notes en format Word, texte et image, alors qu'avant, le smartphone ne supportait que le format pdf.

Avec le stylet, il est également possible de commander plusieurs fonctions de téléphonie complémentaires. Effectuer des autoportraits (selfies), c'était déjà possible à distance avec le stylet, mais avec la série Note10, le gadget permet d'un geste de changer aussi d'appareil photo, de zoomer et de choisir un autre mode, tel Portrait ou Panorama. Et d'un autre geste encore, il est possible de régler le volume. Le stylet S Pen a donc tout d'une baguette magique...

Ordinateur de poche

En fait, tout smartphone haut de gamme actuel peut être pris en considération pour recevoir le label 'ordinateur de poche', mais dans la série Note, cela peut être pris au sens très littéral. Grâce à la technologie Samsung DeX, il est en effet possible en un tour de main de transformer l'appareil en un véritable ordinateur, qu'on peut commander avec une souris, un clavier externe et un grand écran.

Il y a deux façons de travailler avec DeX. La plus simple consiste à connecter le Note10+ au moyen d'un câble USB ordinaire (Type C-vers-A ou Type C-vers-C) à un ordinateur et à installer le logiciel DeX pour Windows ou macOS. Après le lancement du programme Dex, le Note10+ connecté peut être commandé au départ d'un environnement de type desktop faisant fortement penser à l'interface Windows 10 avec une sorte de bouton de démarrage et une barre de tâches. On a ici accès aux mêmes applis Android que sur le téléphone, mais ce qui est pratique, c'est qu'on peut les ouvrir les unes à côté des autres et qu'on peut agrandir ou réduire les fenêtre, tout comme sur un véritable PC.

Entre-temps, quelque septante applis ont été spécialement optimisées pour le mode DeX. Tel est le cas de Word, Excel et PowerPoint de la suite Microsoft Office, mais par exemple aussi de Skype, Adobe Photoshop Express et Gmail. Travailler dans un traitement de texte, retoucher une photo, tout cela se passe - avec souris et clavier - de manière nettement plus fluide que via l'écran du smartphone. Le glisser-déposer est également supporté, par exemple dans le but de faire glisser simultanément plusieurs pièces jointes vers un courriel. Toutes les fonctions téléphoniques classiques (appels, SMS) demeurent tout simplement disponibles, alors que le Note10+ peut être activé pour bien d'autres choses.

Comme susmentionné, il existe encore une seconde méthode d'utilisation de DeX. Elle ne fait pas appel à un ordinateur (un écran avec connecteur HDMI suffit), mais elle nécessite un élément matériel complémentaire sous la forme d'un Samsung DeX Pad: une sorte de station d'accueil pour le Note10+ avec sortie HDMI, deux ports USB pour une souris et un clavier, ainsi qu'une alimentation électrique, afin de recharger le smartphone si besoin est. Si vous n'avez pas de souris sous la main, vous pourrez aussi utiliser l'écran du téléphone comme pavé tactile. Pour ce qui est de l'aspect logiciel de l'histoire, peu importe qu'on utilise le mode DeX via un ordinateur ou un écran: l'interface sur le grand écran est identique. Par ailleurs, DeX ne fonctionne pas que sur la série Note, mais aussi sur les récents appareils Galaxy S. La fonction n'est à présent cependant plus unique dans son genre, puisque les appareils haut de gamme d'Huawei disposent eux aussi d'un environnement de travail similaire grâce à la technologie EMUI Desktop du géant technologique chinois.

Versions et prix

Le Galaxy Note10+ se décline en deux versions: avec 12 Go de RAM et soit 256 Go, soit 512 Go d'espace de stockage. Cette vaste capacité de stockage peut encore être étendue jusqu'à un téraoctet au moyen d'une carte microSD, ce qui est plus que ce qu'offrent beaucoup d'ordinateurs portables. Le téléphone est proposé en trois teintes, à savoir Aura Black, Aura White et le très singulier Aura Glow qui confère à l'appareil une couleur différente selon l'éclairage ambiant. Les prix conseillés sont de 1.099 et 1.199 euros, incluant un casque personnalisé AKG avec connecteur USB-C, mais sans la prise classique de 3,5mm. A noter aussi l'absence de tout adaptateur.

Aura Glow confère à l'appareil une couleur différente selon l'éclairage ambiant. © Samsung

Enfin et selon une rumeur récente, relayée par SamMobile, Samsung préparerait un téléphone plus économique dans la série Note10. Le site web néerlandais a en effet découvert un nouveau téléphone portant le numéro SM-N770F et prétend qu'il devrait s'agir d'un smartphone Note à moindre prix. Précédemment, Samsung avait à une seule occasion sorti une version allégée d'un Note, en l'occurrence le Note3 Neo en 2014 portant le numéro SM-N750F. Samsung n'a pas encore réagi à la rumeur.

Conclusion

Avec son stylet et son mode DeX, le Samsung Galaxy Note10+ cible principalement l'utilisateur professionnel. L'appareil convient cependant tout autant pour les fans de photographie et de vidéos (l'excellente optique est quasiment identique à celle du Galaxy S10), aux joueurs en déplacement ayant besoin de beaucoup de puissance, voire aux amoureux de la mode (la version Aura Glow s'avère très aguichante). Si nous voulions acheter à présent un nouveau smartphone et si le... prix ne jouait pas un rôle prépondérant, nous choisirions à n'en point douter ce Note10+, qui égale l'Huawei Mate 30 Pro. Or ce dernier n'est provisoirement pas disponible chez nous en raison des sanctions américaines imposées au fabricant chinois.