Le constructeur américain de voitures électriques a également fermé le bureau de San Mateo où ces personnes travaillaient.

Les licenciements concernent des personnes qui ne disposaient pas de contrat fixe mais étaient rémunérées selon le nombre d'heures prestées. Lorsque le CEO de Tesla Elon Musk a récemment annoncé que l'entreprise allait réduire son effectif de 10%, il avait pourtant dit que les réductions de personnel concernaient avant tout les contractuels. Il souhaitait justement augmenter le nombre de personnes payées à l'heure.

Selon M. Musk, Tesla employait trop de personnes dans certains départements, comme les ressources humaines et le développement de logiciel. Le constructeur compte quelque 100.000 employés. Selon certaines informations, la labellisation des données, désignant notamment les panneaux de signalisations et les chaussées, s'effectuait à deux emplacements. Outre San Mateo en Californie, dont le bureau va donc fermer, un département à Buffalo, dans l'État de New York, était également dédié à cette tâche. Celui-ci va s'agrandir mais offre une rémunération à l'heure plus faible qu'en Californie.

Elon Musk justifie les licenciements non seulement par une croissance trop rapide de Tesla mais aussi parce que pour toutes sortes de raisons, la capacité maximale de production n'est pas atteinte dans plusieurs usines. Le milliardaire a également fait part de son "très mauvais pressentiment" vis-à-vis de l'économie.

Le constructeur américain de voitures électriques a également fermé le bureau de San Mateo où ces personnes travaillaient.Les licenciements concernent des personnes qui ne disposaient pas de contrat fixe mais étaient rémunérées selon le nombre d'heures prestées. Lorsque le CEO de Tesla Elon Musk a récemment annoncé que l'entreprise allait réduire son effectif de 10%, il avait pourtant dit que les réductions de personnel concernaient avant tout les contractuels. Il souhaitait justement augmenter le nombre de personnes payées à l'heure. Selon M. Musk, Tesla employait trop de personnes dans certains départements, comme les ressources humaines et le développement de logiciel. Le constructeur compte quelque 100.000 employés. Selon certaines informations, la labellisation des données, désignant notamment les panneaux de signalisations et les chaussées, s'effectuait à deux emplacements. Outre San Mateo en Californie, dont le bureau va donc fermer, un département à Buffalo, dans l'État de New York, était également dédié à cette tâche. Celui-ci va s'agrandir mais offre une rémunération à l'heure plus faible qu'en Californie. Elon Musk justifie les licenciements non seulement par une croissance trop rapide de Tesla mais aussi parce que pour toutes sortes de raisons, la capacité maximale de production n'est pas atteinte dans plusieurs usines. Le milliardaire a également fait part de son "très mauvais pressentiment" vis-à-vis de l'économie.