Dans l'attente de la mise aux enchères des fréquences 5G, le régulateur des télécoms (IBPT) a octroyé aux trois principaux acteurs du secteur des licences provisoires. Proximus a été le premier opérateur à mettre une offre commerciale sur le marché. Telenet emboite le pas dès le 6 décembre. Tous les clients ne pourront pas en bénéficier dans un premier temps. Ceux détenteurs de l'offre ONE par exemple pourront profiter d'une vitesse de surf augmentée à 150 Mbps.

Au printemps, la 5G sera probablement accessible aussi aux abonnements de Base, l'opérateur repris par Telenet, et aux autres modèles tarifaires de Telenet et Telenet Business. Dans le courant de l'année prochaine, l'opérateur flamand étendra sa couverture 5G aux grandes villes flamandes et le long des autoroutes. L'opérateur espère avoir l'ensemble de son réseau prêt d'ici 2025. Pour Bruxelles et la Wallonie, Telenet attend encore les autorisations liées aux normes d'émissions. Les antennes y seraient techniquement prêtes mais pas encore activées.

Dans l'attente de la mise aux enchères des fréquences 5G, le régulateur des télécoms (IBPT) a octroyé aux trois principaux acteurs du secteur des licences provisoires. Proximus a été le premier opérateur à mettre une offre commerciale sur le marché. Telenet emboite le pas dès le 6 décembre. Tous les clients ne pourront pas en bénéficier dans un premier temps. Ceux détenteurs de l'offre ONE par exemple pourront profiter d'une vitesse de surf augmentée à 150 Mbps. Au printemps, la 5G sera probablement accessible aussi aux abonnements de Base, l'opérateur repris par Telenet, et aux autres modèles tarifaires de Telenet et Telenet Business. Dans le courant de l'année prochaine, l'opérateur flamand étendra sa couverture 5G aux grandes villes flamandes et le long des autoroutes. L'opérateur espère avoir l'ensemble de son réseau prêt d'ici 2025. Pour Bruxelles et la Wallonie, Telenet attend encore les autorisations liées aux normes d'émissions. Les antennes y seraient techniquement prêtes mais pas encore activées.