'De plus en plus d'entreprises sont bien conscientes de l'importance de connaître l'impact carbone de leur production', explique Stijn Gysemans, le CEO de ClimateCamp. 'Surtout à présent que l'Europe entend d'ici 2030 réduire ses émissions de 55 pour cent. Mais tout n'est pas dit pour autant. Quasiment quatre-vingts pour cent de ce qui compose leur empreinte écologique, se trouvent en effet chez les fournisseurs et dans la manière dont ils produisent. Mieux vaut donc déterminer votre empreinte une fois que vous disposez des informations complètes. Et c'est là que nous pouvons vous aider.'

Différents niveaux

ClimateCamp utilise pour ce faire une plate-forme logicielle ouverte, sur laquelle les entreprises peuvent inviter leurs fournisseurs à saisir toutes les données nécessaires. 'Et c'est là qu'on observe la présence de différents niveaux de maturité', apprend-on. 'Il y a des entreprises qui ont déjà effectué tout cet exercice. Elles savent donc exactement quelle est leur empreinte et n'ont donc qu'à la transmettre. Dans ce but, nous avons prévu par le biais d'API une connexion à des progiciels existants de calcul du carbone. D'autres firmes par contre n'en sont qu'aux balbutiements. Pour elles, nous avons mis au point un module de base qui détermine dans les grandes lignes l'empreinte carbone au départ de la consommation de gaz et d'électricité, des matériaux utilisés, etc.'

L'objectif n'est pas de prévoir soi-même un programme complet de calcul du carbone, selon Gysemans: 'Nous considérons en effet les développeurs de logiciels comme des partenaires pour notre approche du domaine et souhaitons donc plutôt collaborer avec eux.'

Au bout d'une année de travail, ClimateCamp en est au stade de l'ajustement produit-marché (product-market fit). Avec l'aide de quelques premiers clients, la plate-forme a été désormais perfectionnée. 'Le modèle commercial, nous le maintenons simple en tout cas', poursuit Gysemans. 'Il s'agit d'un modèle SaaS faisant la différence sur base des fonctionnalités dont le client a besoin. Pour les fournisseurs qui sont invités par nos clients, la plate-forme est gratuite dans un premier temps. Nous comptons cependant sur le fait que nombre d'entre eux deviendront des clients payants, et qu'ils inviteront à leur tour leurs fournisseurs, afin que la boucle soit ainsi définitivement bouclée.'

Intéressant pour plusieurs secteurs

Provisoirement, la startup se focalise encore quasi exclusivement sur le secteur des aliments et des boissons avec, entre autres, la mise en oeuvre d'une vaste campagne 'Brasser dans la durée' ciblant les brasseries en vue qu'elles découvrent leur empreinte carbone. 'Néanmoins, nous sommes passablement certains que notre plate-forme peut s'avérer intéressante aussi dans de nombreux autres secteurs, comme l'industrie manufacturière par exemple. En tout cas, nous constatons que le besoin s'est amplifié. Voyez Ahold qui est mise en accusation aux Pays-Bas, parce qu'elle n'a pu présenter son empreinte: elle doit à présent dans l'urgence obtenir les données de deux cents de ses fournisseurs.'

Après un démarrage sous l'égide de Start-It @KBC, dans le cadre duquel des amis et des membres de la famille ont collecté 125.000 euros en plus des 40.000 euros injectés par les fondateurs eux-mêmes, ClimateCamp est désormais prête pour une première phase de capitalisation. 'Nous pourrons l'annoncer début septembre', conclut Gysemans.

ClimateCamp

Siège social: Kasterlee

Nombre d'associés: 4

Finances: première phase de capitalisation prévue début septembre.

Site web: ClimateCamp.io

'De plus en plus d'entreprises sont bien conscientes de l'importance de connaître l'impact carbone de leur production', explique Stijn Gysemans, le CEO de ClimateCamp. 'Surtout à présent que l'Europe entend d'ici 2030 réduire ses émissions de 55 pour cent. Mais tout n'est pas dit pour autant. Quasiment quatre-vingts pour cent de ce qui compose leur empreinte écologique, se trouvent en effet chez les fournisseurs et dans la manière dont ils produisent. Mieux vaut donc déterminer votre empreinte une fois que vous disposez des informations complètes. Et c'est là que nous pouvons vous aider.'ClimateCamp utilise pour ce faire une plate-forme logicielle ouverte, sur laquelle les entreprises peuvent inviter leurs fournisseurs à saisir toutes les données nécessaires. 'Et c'est là qu'on observe la présence de différents niveaux de maturité', apprend-on. 'Il y a des entreprises qui ont déjà effectué tout cet exercice. Elles savent donc exactement quelle est leur empreinte et n'ont donc qu'à la transmettre. Dans ce but, nous avons prévu par le biais d'API une connexion à des progiciels existants de calcul du carbone. D'autres firmes par contre n'en sont qu'aux balbutiements. Pour elles, nous avons mis au point un module de base qui détermine dans les grandes lignes l'empreinte carbone au départ de la consommation de gaz et d'électricité, des matériaux utilisés, etc.'L'objectif n'est pas de prévoir soi-même un programme complet de calcul du carbone, selon Gysemans: 'Nous considérons en effet les développeurs de logiciels comme des partenaires pour notre approche du domaine et souhaitons donc plutôt collaborer avec eux.'Au bout d'une année de travail, ClimateCamp en est au stade de l'ajustement produit-marché (product-market fit). Avec l'aide de quelques premiers clients, la plate-forme a été désormais perfectionnée. 'Le modèle commercial, nous le maintenons simple en tout cas', poursuit Gysemans. 'Il s'agit d'un modèle SaaS faisant la différence sur base des fonctionnalités dont le client a besoin. Pour les fournisseurs qui sont invités par nos clients, la plate-forme est gratuite dans un premier temps. Nous comptons cependant sur le fait que nombre d'entre eux deviendront des clients payants, et qu'ils inviteront à leur tour leurs fournisseurs, afin que la boucle soit ainsi définitivement bouclée.'Provisoirement, la startup se focalise encore quasi exclusivement sur le secteur des aliments et des boissons avec, entre autres, la mise en oeuvre d'une vaste campagne 'Brasser dans la durée' ciblant les brasseries en vue qu'elles découvrent leur empreinte carbone. 'Néanmoins, nous sommes passablement certains que notre plate-forme peut s'avérer intéressante aussi dans de nombreux autres secteurs, comme l'industrie manufacturière par exemple. En tout cas, nous constatons que le besoin s'est amplifié. Voyez Ahold qui est mise en accusation aux Pays-Bas, parce qu'elle n'a pu présenter son empreinte: elle doit à présent dans l'urgence obtenir les données de deux cents de ses fournisseurs.'Après un démarrage sous l'égide de Start-It @KBC, dans le cadre duquel des amis et des membres de la famille ont collecté 125.000 euros en plus des 40.000 euros injectés par les fondateurs eux-mêmes, ClimateCamp est désormais prête pour une première phase de capitalisation. 'Nous pourrons l'annoncer début septembre', conclut Gysemans.Siège social: KasterleeNombre d'associés: 4Finances: première phase de capitalisation prévue début septembre.Site web: ClimateCamp.io