'En réalité, ce qui nous intéresse, c'est simplement de plaire aux enfants', déclare le fondateur de BubblyDoo, Toine Habets. Mais comment en est-il arrivé à l'idée de livres personnalisés pour enfants? 'Au cours de mes études, j'ai été le baby-sitter d'un couple d'enfants, dont l'un ne se reconnaissait jamais dans les histoires dont je lui faisais la lecture. J'ai donc recherché moi-même des livres mettant en scène un chevalier bleu, car c'était sa couleur préférée et le type d'histoire qu'il appréciait.'

Pour ses frais

Habets en fut pour ses frais et fit alors ce que tout esprit créatif aurait fait à sa place: s'asseoir à son bureau et écrire lui-même une histoire. Durant ce processus, il eut l'idée géniale d'adapter son histoire à n'importe quel enfant.' L'entrepreneur de 22 ans rassembla alors ses économies - 'guère plus de deux mille euros' - et constitua une équipe de créateurs autour de lui, capables de développer le produit.

Lors de la commande du livre, il est possible de faire en sorte que le personnage principal ressemble tout à fait à votre enfant

'C'est ainsi que nous avons débuté sur base d'une seule et même histoire susceptible d'être adaptée sur mesure à l'enfant.' En disant sur mesure, c'est bien de cela dont il s'agit: 'Couleur de la peau, couleur et type de chevelure, yeux, couleur préférée du décor,... Lors de la commande du livre, il est possible de faire en sorte que le personnage principal ressemble tout à fait à votre enfant. Il existe tellement de combinaisons de traits possibles qu'il est possible de concevoir cinq mille petits personnages différents', précise Habets.

A l'arrière du site web incroyablement convivial se dissimule toute une série de logiciels. 'Chaque trait des personnages est conçu de sorte à pouvoir être adapté séparément aux exigences du client', explique le fondateur. 'Un module Photoshop développé en interne vient en aide à nos dessinateurs.'

Entre-temps, on est passé d'une histoire à divers scénarios adaptables eux aussi. 'Je n'écris moi-même plus. Pour le texte et les images, nous collaborons avec plusieurs indépendants. Les possibilités de personnalisation ont aussi été étoffées dans certaines histoires. C'est ainsi qu'il est possible d'attribuer également un rôle à l'ami d'un enfant ou de situer l'histoire dans une ville ou un pays précis.'

Allemand, anglais, français

Ce concept rencontre-t-il le succès? Il semble que oui. Depuis le lancement en octobre 2019, une dizaine de milliers de livrets personnalisés ont déjà été imprimés. 'Ce sont là tous des clients qui ont trouvé par eux-mêmes la voie vers notre site web', affirme Habets. 'A présent, nous voulons également conclure des partenariats, afin que de grandes chaînes de librairies puissent par exemple proposer notre offre via leurs sites. Nous sommes à présent du reste actifs aux Pays-Bas et, plus prudemment, en Allemagne. Notre ambition est de nous étendre rapidement à l'anglais et au français.'

Mais cela ne s'arrêtera pas là, car le slogan de BubblyDoo est 'plus, plus, plus'. La startup entend dans un proche avenir présenter encore plus d'histoires différentes incluant davantage d'options de personnalisation, mais en même temps aussi s'étendre à des jeux d'enfant et à des jouets susceptibles d'être personnalisés.

Cela ne peut évidemment plus se faire depuis longtemps déjà sur base des seules mini-économies de Toine Habets. A l'automne dernier, trois business angels se sont donc manifestés. Le fait que la jeune pousse soit entre-temps hébergée chez l'accélérateur Birdhouse est le résultat d'un financement supplémentaire de la part de Belfius. 'En tout, nous disposons à présent de 220.000 euros avec lesquels nous souhaitons faire évoluer nos produits et notre zone de chalandise. L'objectif provisoire n'est pas encore d'être rentable. Nous voulons d'abord devenir une valeur confirmée. Pour cette année, nous espérons donc de nouveau pouvoir compter sur un nouveau financement.'

BubblyDoo

Siège social: Anvers

Nombre d'associés: 4

A la recherche de capital supplémentaire

Site web: Bubblydoo.be

'En réalité, ce qui nous intéresse, c'est simplement de plaire aux enfants', déclare le fondateur de BubblyDoo, Toine Habets. Mais comment en est-il arrivé à l'idée de livres personnalisés pour enfants? 'Au cours de mes études, j'ai été le baby-sitter d'un couple d'enfants, dont l'un ne se reconnaissait jamais dans les histoires dont je lui faisais la lecture. J'ai donc recherché moi-même des livres mettant en scène un chevalier bleu, car c'était sa couleur préférée et le type d'histoire qu'il appréciait.'Habets en fut pour ses frais et fit alors ce que tout esprit créatif aurait fait à sa place: s'asseoir à son bureau et écrire lui-même une histoire. Durant ce processus, il eut l'idée géniale d'adapter son histoire à n'importe quel enfant.' L'entrepreneur de 22 ans rassembla alors ses économies - 'guère plus de deux mille euros' - et constitua une équipe de créateurs autour de lui, capables de développer le produit.'C'est ainsi que nous avons débuté sur base d'une seule et même histoire susceptible d'être adaptée sur mesure à l'enfant.' En disant sur mesure, c'est bien de cela dont il s'agit: 'Couleur de la peau, couleur et type de chevelure, yeux, couleur préférée du décor,... Lors de la commande du livre, il est possible de faire en sorte que le personnage principal ressemble tout à fait à votre enfant. Il existe tellement de combinaisons de traits possibles qu'il est possible de concevoir cinq mille petits personnages différents', précise Habets.A l'arrière du site web incroyablement convivial se dissimule toute une série de logiciels. 'Chaque trait des personnages est conçu de sorte à pouvoir être adapté séparément aux exigences du client', explique le fondateur. 'Un module Photoshop développé en interne vient en aide à nos dessinateurs.'Entre-temps, on est passé d'une histoire à divers scénarios adaptables eux aussi. 'Je n'écris moi-même plus. Pour le texte et les images, nous collaborons avec plusieurs indépendants. Les possibilités de personnalisation ont aussi été étoffées dans certaines histoires. C'est ainsi qu'il est possible d'attribuer également un rôle à l'ami d'un enfant ou de situer l'histoire dans une ville ou un pays précis.'Ce concept rencontre-t-il le succès? Il semble que oui. Depuis le lancement en octobre 2019, une dizaine de milliers de livrets personnalisés ont déjà été imprimés. 'Ce sont là tous des clients qui ont trouvé par eux-mêmes la voie vers notre site web', affirme Habets. 'A présent, nous voulons également conclure des partenariats, afin que de grandes chaînes de librairies puissent par exemple proposer notre offre via leurs sites. Nous sommes à présent du reste actifs aux Pays-Bas et, plus prudemment, en Allemagne. Notre ambition est de nous étendre rapidement à l'anglais et au français.'Mais cela ne s'arrêtera pas là, car le slogan de BubblyDoo est 'plus, plus, plus'. La startup entend dans un proche avenir présenter encore plus d'histoires différentes incluant davantage d'options de personnalisation, mais en même temps aussi s'étendre à des jeux d'enfant et à des jouets susceptibles d'être personnalisés.Cela ne peut évidemment plus se faire depuis longtemps déjà sur base des seules mini-économies de Toine Habets. A l'automne dernier, trois business angels se sont donc manifestés. Le fait que la jeune pousse soit entre-temps hébergée chez l'accélérateur Birdhouse est le résultat d'un financement supplémentaire de la part de Belfius. 'En tout, nous disposons à présent de 220.000 euros avec lesquels nous souhaitons faire évoluer nos produits et notre zone de chalandise. L'objectif provisoire n'est pas encore d'être rentable. Nous voulons d'abord devenir une valeur confirmée. Pour cette année, nous espérons donc de nouveau pouvoir compter sur un nouveau financement.'