Il va de soi que les comptables et autres fonctions apparentées utilisent depuis longtemps déjà leur ordinateur pour travailler par la voie numérique. Mais cela ne se passe pas encore de manière entièrement parfaite. Souvent, toutes les données se retrouvent disséminées dans différents progiciels et autres sources, comme des fiches de paie, des chiffres de vente détaillés, la consommation énergétique ou des données clients. Il convient d'y consacrer généralement tant d'énergie qu'il ne reste plus de temps pour tirer des notions de toutes ces données. 'C'est précisément ce que nous voulons changer', explique le CEO d'aiGUST, Tim Bottelbergs.

Il est un fait que le métier de comptable évolue toujours plus dans le sens de l'interprétation. 'On s'attend à ce qu'il puisse fournir des notions et des conseils à propos des caps à suivre par son entreprise, ou des tendances dont elle devra tenir compte. Avec une plate-forme SaaS en combinaison avec n'importe quel progiciel, résultant en un lac de données ('data lake') sur lesquelles on applique l'intelligence artificielle, on peut lui offrir davantage de temps pour qu'il prodigue de meilleurs conseils personnalisés.'

L'objectif n'est pas qu'aiGUST tire elle-même des conclusions. 'Ce que la plate-forme veut faire, c'est débloquer les données, les visualiser de manière pratique et suggérer des notions sur base desquelles il est possible d'agir. C'est ainsi que notre algorithme est capable de détecter automatiquement des tendances ou d'élaborer des études comparatives pour un secteur ou entre secteurs. Du genre: quel sera l'impact d'une nouvelle loi ou d'une règle européenne sur la gestion de la mise en conformité des entreprises? Mais par exemple aussi si les coûts énergétiques d'une entreprise correspondent bien à ceux d'autres acteurs du même secteur', affirme Bottelbergs.

Ici, aiGUST estime important que l'utilisateur que vous êtes, se rende compte de la manière dont le logiciel peut arriver à certains résultats, afin de comprendre ce qui se dissimule là-dessous. 'Trop de progiciels fonctionnent en effet comme des boîtes noires closes n'offrant aucune notion.'

'Plutôt inédit'

Mais le marché est-il bien en attente d'un nouvel acteur souhaitant faciliter le travail des comptables et autres fiscalistes sur base de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine? Bottelbergs en est certain, ne serait-ce que parce que les racines de l'entreprise offrent à coup sûr une clientèle: 'Nous avons été créés par trois bureaux-comptables - BDO, Van Havermaet et Vandelanotte -, qui ont pris chacun une participation minoritaire dans aiGUST. Le fait que trois acteurs en vue s'unissent par-delà les limites de la concurrence, est en soi déjà plutôt inédit. Mais cela signifie aussi que quand notre produit sera prêt à l'emploi, nous aurons directement des clients pour le tester et poursuivre son développement.'

aiGUST n'a démarré qu'il y a quelques mois seulement et se trouve donc pleinement dans une phase de développement. 'Avec l'argent des trois investisseurs, nous pouvons aller de l'avant', explique Bottelbergs. 'D'ici la fin de l'année, nous voulons finaliser notre produit, afin de passer à la vitesse supérieure à partir de 2023 en collaboration avec nos premiers clients. L'objectif est de pénétrer le marché à l'automne prochain. Dans ce but, nous planifions de nombreux recrutements et voulons externaliser certaines choses, comme le développement du front-end.'

Construction modulaire

On n'en est donc encore qu'au début pour AI-GUST, mais cela n'empêche pas son CEO de déborder d'ambition. Sa plate-forme pourra aussi fonctionner à l'étranger. 'Même si cela exigera à chaque fois quelques adaptations à la loi locale. Nous essaierons d'y faire face grâce à une construction modulaire de notre solution. De toute façon, je ressens sur le marché suffisamment d'enthousiasme pour un produit comme le nôtre. Car ce n'est pas parce que nous avons été créés par trois bureaux comptables que nous nous voulons exclusivement travailler pour eux.'

aiGUST

Siège social: Louvain

Nombre d'associés: 2

Finances: pas de projet avant 2024

Site web: aiGUST.io

Il va de soi que les comptables et autres fonctions apparentées utilisent depuis longtemps déjà leur ordinateur pour travailler par la voie numérique. Mais cela ne se passe pas encore de manière entièrement parfaite. Souvent, toutes les données se retrouvent disséminées dans différents progiciels et autres sources, comme des fiches de paie, des chiffres de vente détaillés, la consommation énergétique ou des données clients. Il convient d'y consacrer généralement tant d'énergie qu'il ne reste plus de temps pour tirer des notions de toutes ces données. 'C'est précisément ce que nous voulons changer', explique le CEO d'aiGUST, Tim Bottelbergs.Il est un fait que le métier de comptable évolue toujours plus dans le sens de l'interprétation. 'On s'attend à ce qu'il puisse fournir des notions et des conseils à propos des caps à suivre par son entreprise, ou des tendances dont elle devra tenir compte. Avec une plate-forme SaaS en combinaison avec n'importe quel progiciel, résultant en un lac de données ('data lake') sur lesquelles on applique l'intelligence artificielle, on peut lui offrir davantage de temps pour qu'il prodigue de meilleurs conseils personnalisés.' L'objectif n'est pas qu'aiGUST tire elle-même des conclusions. 'Ce que la plate-forme veut faire, c'est débloquer les données, les visualiser de manière pratique et suggérer des notions sur base desquelles il est possible d'agir. C'est ainsi que notre algorithme est capable de détecter automatiquement des tendances ou d'élaborer des études comparatives pour un secteur ou entre secteurs. Du genre: quel sera l'impact d'une nouvelle loi ou d'une règle européenne sur la gestion de la mise en conformité des entreprises? Mais par exemple aussi si les coûts énergétiques d'une entreprise correspondent bien à ceux d'autres acteurs du même secteur', affirme Bottelbergs.Ici, aiGUST estime important que l'utilisateur que vous êtes, se rende compte de la manière dont le logiciel peut arriver à certains résultats, afin de comprendre ce qui se dissimule là-dessous. 'Trop de progiciels fonctionnent en effet comme des boîtes noires closes n'offrant aucune notion.'Mais le marché est-il bien en attente d'un nouvel acteur souhaitant faciliter le travail des comptables et autres fiscalistes sur base de l'intelligence artificielle et de l'apprentissage machine? Bottelbergs en est certain, ne serait-ce que parce que les racines de l'entreprise offrent à coup sûr une clientèle: 'Nous avons été créés par trois bureaux-comptables - BDO, Van Havermaet et Vandelanotte -, qui ont pris chacun une participation minoritaire dans aiGUST. Le fait que trois acteurs en vue s'unissent par-delà les limites de la concurrence, est en soi déjà plutôt inédit. Mais cela signifie aussi que quand notre produit sera prêt à l'emploi, nous aurons directement des clients pour le tester et poursuivre son développement.'aiGUST n'a démarré qu'il y a quelques mois seulement et se trouve donc pleinement dans une phase de développement. 'Avec l'argent des trois investisseurs, nous pouvons aller de l'avant', explique Bottelbergs. 'D'ici la fin de l'année, nous voulons finaliser notre produit, afin de passer à la vitesse supérieure à partir de 2023 en collaboration avec nos premiers clients. L'objectif est de pénétrer le marché à l'automne prochain. Dans ce but, nous planifions de nombreux recrutements et voulons externaliser certaines choses, comme le développement du front-end.'On n'en est donc encore qu'au début pour AI-GUST, mais cela n'empêche pas son CEO de déborder d'ambition. Sa plate-forme pourra aussi fonctionner à l'étranger. 'Même si cela exigera à chaque fois quelques adaptations à la loi locale. Nous essaierons d'y faire face grâce à une construction modulaire de notre solution. De toute façon, je ressens sur le marché suffisamment d'enthousiasme pour un produit comme le nôtre. Car ce n'est pas parce que nous avons été créés par trois bureaux comptables que nous nous voulons exclusivement travailler pour eux.'Siège social: LouvainNombre d'associés: 2Finances: pas de projet avant 2024Site web: aiGUST.io