Le petit boîtier de commande se caractériserait en effet par un 'drift defect' (dérive), ce qui implique qu'il 'pense' qu'un joueur déplace le joystick, alors que tel n'est pas le cas.

Certains joueurs signalent en ligne avoir été aux prises avec le problème dix jours seulement après l'achat de leur console de jeu. Récemment, il était déjà question de bureaux d'avocats qui prépareraient une plainte. Selon eux, Sony connaissait le problème et n'y a pas suffisamment attiré l'attention des consommateurs. De plus, il n'existerait encore que trop peu de possibilités de réparation.

Garantie légale

En Belgique, tout utilisateur connaissant ce problème de dérive est simplement couvert par la garantie légale et est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec Sony ou avec le fournisseur de la console.

Précédemment, Sony avait affirmé que les contrôleurs en question seraient remplacés sous le couvert de la garantie, mais les consommateurs devraient eux-mêmes s'acquitter des frais d'envoi. La PlayStation 5 n'est du reste pas la seule console de jeu à pâtir de ce genre de difficulté: Nintendo avait en effet déjà été aux prises avec un problème similaire avec la Nintendo Switch.

Le petit boîtier de commande se caractériserait en effet par un 'drift defect' (dérive), ce qui implique qu'il 'pense' qu'un joueur déplace le joystick, alors que tel n'est pas le cas.Certains joueurs signalent en ligne avoir été aux prises avec le problème dix jours seulement après l'achat de leur console de jeu. Récemment, il était déjà question de bureaux d'avocats qui prépareraient une plainte. Selon eux, Sony connaissait le problème et n'y a pas suffisamment attiré l'attention des consommateurs. De plus, il n'existerait encore que trop peu de possibilités de réparation.En Belgique, tout utilisateur connaissant ce problème de dérive est simplement couvert par la garantie légale et est invité à prendre contact le plus rapidement possible avec Sony ou avec le fournisseur de la console.Précédemment, Sony avait affirmé que les contrôleurs en question seraient remplacés sous le couvert de la garantie, mais les consommateurs devraient eux-mêmes s'acquitter des frais d'envoi. La PlayStation 5 n'est du reste pas la seule console de jeu à pâtir de ce genre de difficulté: Nintendo avait en effet déjà été aux prises avec un problème similaire avec la Nintendo Switch.