La scale-up Sentiance a obtenu huit millions d'euros d'argent frais lors d'une nouvelle phase d'investissement dirigée par Volta Ventures, le fonds de capital-risque de Frank Maene, conjointement avec l'investisseur KPN Ventures. Tous les investisseurs précédents, dont Samsung Catalyst Fund, Qbic et Pamica y ont apporté leur pierre, de même que la haute direction.

Sentiance produit une couche logicielle intelligente pour l'internet des choses (Internet of Things). La plate-forme exploite spécifiquement des algorithmes et des techniques de 'deep learning' pour analyser les données transférées par les différents appareils connectés, tels les 'wearables' et les GSM. Elle permet ainsi d'obtenir une meilleure vision du comportement humain, alors que les clients peuvent mieux prévoir les soucis quotidiens des gens. Elle est utilisée notamment pour des applis 'health coach' personnalisées, mais aussi en domotique et en marketing. "A présent que l'IoT s'impose toujours davantage, les clients utiliseront aussi plus souvent des objets connectés dans leur vie de tous les jours", explique Toon Vanparys, CEO de Sentiance. "Or les capteurs équipant ces appareils IoT génèrent une quantité gigantesque de données sur la façon dont nous nous conduisons et pourquoi. Sentiance aide les entreprises à comprendre ces données."

Avec cet argent frais, l'entreprise entend étoffer plus avant sa plate-forme d'analytique à capteurs. L'objectif est aussi de croître à l'échelle internationale, surtout aux Etats-Unis et en Asie. L'entreprise est dès lors en train de s'étendre à un rythme soutenu. L'année dernière, elle avait encore recruté un directeur de Microsoft, Tom Vandendooren, afin d'élaborer la stratégie go to market internationale.

La scale-up Sentiance a obtenu huit millions d'euros d'argent frais lors d'une nouvelle phase d'investissement dirigée par Volta Ventures, le fonds de capital-risque de Frank Maene, conjointement avec l'investisseur KPN Ventures. Tous les investisseurs précédents, dont Samsung Catalyst Fund, Qbic et Pamica y ont apporté leur pierre, de même que la haute direction.Sentiance produit une couche logicielle intelligente pour l'internet des choses (Internet of Things). La plate-forme exploite spécifiquement des algorithmes et des techniques de 'deep learning' pour analyser les données transférées par les différents appareils connectés, tels les 'wearables' et les GSM. Elle permet ainsi d'obtenir une meilleure vision du comportement humain, alors que les clients peuvent mieux prévoir les soucis quotidiens des gens. Elle est utilisée notamment pour des applis 'health coach' personnalisées, mais aussi en domotique et en marketing. "A présent que l'IoT s'impose toujours davantage, les clients utiliseront aussi plus souvent des objets connectés dans leur vie de tous les jours", explique Toon Vanparys, CEO de Sentiance. "Or les capteurs équipant ces appareils IoT génèrent une quantité gigantesque de données sur la façon dont nous nous conduisons et pourquoi. Sentiance aide les entreprises à comprendre ces données."Avec cet argent frais, l'entreprise entend étoffer plus avant sa plate-forme d'analytique à capteurs. L'objectif est aussi de croître à l'échelle internationale, surtout aux Etats-Unis et en Asie. L'entreprise est dès lors en train de s'étendre à un rythme soutenu. L'année dernière, elle avait encore recruté un directeur de Microsoft, Tom Vandendooren, afin d'élaborer la stratégie go to market internationale.