Voici les informations distillées par l'agence de presse Bloomberg au terme de discussions avec plusieurs personnes gravitant autour de Samsung.

Samsung avait dû retirer la première version du Galaxy Fold du marché avant le début des ventes. Data News avait toutefois eu l'opportunité de tester brièvement l'appareil.

Des critiques avaient notamment découvert de petites fissures dans l'écran pliable des exemplaires testés. Un écran avait cessé de fonctionner, et une personne chargée d'effectuer des tests avait subi des dommages permanents après avoir touché l'écran avec un ongle. Selon Bloomberg, Samsung a modifié la couche de protection de l'écran ainsi que la charnière qui permet de plier et d'ouvrir l'écran.

Le Galaxy Fold est appelé à devenir le fleuron de Samsung. L'appareil coûte plus de 2 000 euros et associe un smartphone et une tablette. En position pliée, la face avant constitue le téléphone à proprement parler, qui permet de passer des appels et de surfer sur Internet. Mais lorsqu'il est déplié comme un livre, c'est la partie intérieure qui forme l'appareil. La conception a été pensée de manière à permettre que les applications se poursuivent automatiquement à l'intérieur. Sur le grand écran déplié, les utilisateurs peuvent ouvrir jusqu'à trois applications côte à côte.

En 2016, Samsung avait déjà rencontré des problèmes lors du lancement du Galaxy Note 7. L'entreprise avait alors dû retirer l'appareil du marché au bout de quelques semaines car la batterie pouvait prendre feu.