Le Fold sera vendu au prix de 2.020 euros. Vous recevrez pour ce montant non seulement le téléphone, mais aussi des Galaxy Buds sans fil (le Fold est dépourvu de prise casque), un étui en kevlar enrobant les deux parties extérieures de l'appareil, ainsi que le Galaxy Fold Support. Ce dernier est un service complémentaire qui vous donne la priorité, en tant que client, au helpdesk. Au cours de la première année, votre appareil sera réparé à une seule reprise pour un prix maximal de150 euros dans les trois jours, et vous recevrez aussi un appareil de remplacement.

Samsung Galaxy Fold © PVL

Par souci de clarté, sachez que cet article ne porte pas sur un test complet, mais sur une session pratique, au cours de laquelle Data News a pu utiliser l'appareil pendant une heure ou deux. Nous ne nous prononcerons donc pas sur la façon dont le Fold se comporte après une semaine ou plus d'ouverture et de fermeture.

Comment le Fold se présente-t-il? Il offre une impression de solidité, pèse quelque peu plus lourd qu'un appareil ordinaire, sans être pataud pour autant. Fermé, il est nettement plus étroit qu'un smartphone traditionnel. Il en résulte qu'il peut être aisément commandé d'une seule main. De par son facteur forme, il est évidemment plus épais, mais pas au point d'être peu pratique. Dans ce sens, il est comparable aux premiers smartphones Android d'il y a douze ans.

Le soir, où nous avons tenu pour la première fois l'appareil entre les mains, circulaient aux Etats-Unis différentes vidéos d'appareils qui refusaient tout service par suite d'un retrait de la couche de plastique supérieure, ou dont la moitié gauche se mettait subitement à scintiller.

Samsung insiste sur le fait qu'il s'agissait d'appareils précoces non définitifs et que l'écran scintillant était dû à un problème logiciel, qui est résolu dans les modèles déjà commercialisés. En même temps, l'entreprise affirme que la couche supérieure de l'appareil est bien une couche protectrice inhérente, qui ne peut être retirée.

Replié, on observe un léger jeu entre les parties de l'écran. © PVL

Mécanisme de pliage

Le Fold est maintenu rigidement fermé par un aimant interne. Il ne risque donc pas de s'ouvrir spontanément dans la poche ou le sac à main. Mais en mode fermé, son écran n'est jamais déployé entièrement non plus. Dans le pli, il y a un (très) faible jeu pour éviter que le grand écran ne se presse complètement contre lui-même. Cela signifie que de mini-objets, telles que des épingles à cheveux, peuvent venir s'y insérer, lorsque l'appareil est déposé dans un sac à main, sans trop faire attention.

Comment le mécanisme de pliage fonctionne-t-il donc? Le grand écran est certes impeccable et ne présente aucune inégalité, lorsque l'appareil est ouvert. A l'arrière, les deux moitiés se recouvrent. Le Fold se clique en place, lorsqu'il est ouvert de 180 degrés, mais il peut aussi être utilisé avant cela, disons lorsqu'il est à moitié ouvert.

Samsung Galaxy Fold © PVL

En mode semi-ouvert, on distingue une légère irrégularité au milieu de l'écran. Lorsque le téléphone s'ouvre, on sent aussi une partie plus douce à cet endroit, et on s'attendrait à ce que cela soit aussi visible, mais une fois ouvert, on ne découvre qu'une surface dépourvue de lignes de pliure.

Samsung Galaxy Fold © PVL

Finition

La coque de métal offre une sensation de robustesse. Au niveau de l'écran, on ne peut qu'affirmer que Samsung tient aussi ses promesses. Ce n'est donc pas un modèle à demi fini, dont il faut mieux attendre la deuxième, voire la troisième génération. Samsung avait commencé en 2012 déjà à préparer ce modèle, et il est clair que son département R&D a voulu sortir directement un produit mature.

On constate cependant un certain nombre de compromis. L'appareil n'a ainsi pas le look racé du Galaxy S10. C'est ainsi que les deux appareils photo ne sont pas intégrés à l'écran, mais se trouvent derrière un bord supplémentaire qui encercle aussi l'écran. Le Fold ne dispose pas non plus de l'affichage bout à bout auquel on est habitué depuis quelques années déjà. Et l'écran avant n'affleure pas complètement le devant du téléphone.

S'il s'était agi d'un smartphone classique, nous lui aurions attribué un mauvais point, mais dans le cas du Fold, qui est le premier dans son genre, il aurait été sans nul doute particulièrement difficile de faire se plier entièrement et facilement l'écran, sans que des imperfections ne se manifestent latéralement. Notre session pratique se limita, il est vrai, à une utilisation d'une heure ou deux, mais si l'écran tient le coup au bout de quelques semaines, mois, voire années, on ne pourra que montrer un profond respect pour ce qu'aura fait Samsung.

Applis & logiciels

Un grand écran, c'est certes agréable, mais qu'en faire? Et bien tant Samsung qu'Android ont veillé à ce que le grand écran en question se combine aisément avec l'écran en façade.

Saluons l'App Continuity: on ouvre Netflix ou la boîte mail sur le premier écran et, lors de l'ouverture, on poursuit sans problème sur le grand écran. Une appli qu'on ouvre sur le grand écran, peut aussi se retrouver automatiquement sur le petit écran lors de la fermeture, mais cela doit être indiqué, par appli, dans les paramètres. Si vous êtes en train de visionner du contenu privé, vous pouvez donc refermer votre téléphone en toute sécurité, sans que ce contenu n'apparaisse subitement sur l'autre écran.

A noter aussi la fonction Multi Active Windows: il est possible d'ouvrir jusqu'à trois applis sur le grand écran et déplacer/agrandir l'une ou l'autre. Regarder Netflix ou YouTube sur la moitié supérieure, surfer sur Whatsapp en bas à gauche et lire Data News en bas à droite ne pose aucun problème.

Le clavier virtuel s'avère par ailleurs très pratique. Quiconque juge encore et toujours les smartphones trop petits pour y saisir des données, disposera donc avec le Fold d'un plus grand clavier.

Plus économique chez Proximus

Le Galaxy Fold sera disponible dans les magasins de Samsung, dans sa boutique web ou dans les 21 magasins Proximus. Proximus aura l'opportunité de vendre l'appareil en exclusivité jusque fin juin et ce, avec une ristourne. Quiconque optera pour un Mobilus S, M, ou L avec DataPhone 20 (20 euros/mois pour 2 Go supplémentaires), pourra acheter le Fold à partir de 1.499 euros.

Dans le commerce, l'appareil se déclinera dans les teintes 'space silver' et 'cosmos black'. Si vous le commandez en ligne chez Samsung, vous pourrez aussi l'obtenir en 'martian green' et 'astro blue', avec le dos doré ou 'dark silver' (en anglais, le hinge).

Conclusion

Le Samsung Galaxy Fold nous a agréablement surpris. Il s'agit d'un appareil robuste qui met directement la barre haut, alors qu'il est le premier dans son genre. 2.020 euros, cela reste un prix pas piqué des vers pour un smartphone, mais il s'agit ici de la plus importante innovation dans la catégorie des smartphones depuis des années.

Il n'est ni trop lourd ni trop empâté, il tient bien dans la main et offre une finition premium. Seul un véritable test pourra démontrer si l'écran pliable résistera correctement à plus long terme, mais notre expérience est en tout cas prometteuse.

L'étui en kevlar fourni d'origine avec l'appareil. © PVL
L'étui en kevlar fourni d'origine avec l'appareil. © PVL
Samsung Galaxy Fold © PVL