Branson cible le 20 juillet pour fêter le cinquantième anniversaire du premier pas de l'homme sur la lune. Il émet quand même une réserve: "Je ne le ferai que si mon équipe est partante à 100 pour cent. Je ne veux pas les harceler", a-t-il dit. Le milliardaire britannique avait précédemment déjà cité des dates pour ce premier voyage spatial, mais à chaque fois, elles durent être postposées. Il estime à présent que la phase de test sera terminée en juillet.

La navette spatiale de Virgin Galactic - SpaceShipTwo - sera amenée en altitude par un avion, avant d'être larguée, après quoi elle lancera son propre propulseur à réaction pour sortir de l'atmosphère terrestre. Les passagers pourront alors admirer la courbure de la Terre. Après quelques minutes, la navette entamera un vol plané pour revenir à son point de départ dans le désert de Mojave en Californie.

En décembre, un avion à réaction de Virgin Galactic avait pour la première fois atteint une altitude de 82,7 kilomètres. Selon la définition de l'armée de l'air américaine, c'est là que débute l'espace.

Branson cible le 20 juillet pour fêter le cinquantième anniversaire du premier pas de l'homme sur la lune. Il émet quand même une réserve: "Je ne le ferai que si mon équipe est partante à 100 pour cent. Je ne veux pas les harceler", a-t-il dit. Le milliardaire britannique avait précédemment déjà cité des dates pour ce premier voyage spatial, mais à chaque fois, elles durent être postposées. Il estime à présent que la phase de test sera terminée en juillet.La navette spatiale de Virgin Galactic - SpaceShipTwo - sera amenée en altitude par un avion, avant d'être larguée, après quoi elle lancera son propre propulseur à réaction pour sortir de l'atmosphère terrestre. Les passagers pourront alors admirer la courbure de la Terre. Après quelques minutes, la navette entamera un vol plané pour revenir à son point de départ dans le désert de Mojave en Californie.En décembre, un avion à réaction de Virgin Galactic avait pour la première fois atteint une altitude de 82,7 kilomètres. Selon la définition de l'armée de l'air américaine, c'est là que débute l'espace.