La Commission appelle les plates-formes de streaming à collaborer avec les fournisseurs internet et à ajuster leur transfert de données. L'idée est de réduire automatiquement à la définition standard (SD) la qualité Full HD (relativement) élevée exigeant davantage de largeur de bande, aux moments où une trop importante consommation de données menace. Bruxelles se fait du souci à propos de ce que l'utilisation croissante de services de diffusion vidéo puisse 'engorger' internet.

Suite à toutes les mesures prises, comme la fermeture des cinémas et des théâtres, toujours plus de gens cherchent leur salut sur internet pour se distraire. En outre, de plus en plus de personnes ont actuellement recours au télétravail et utilisent de ce fait aussi des applications internet, comme des programmes de visioconférence et ce qu'on appelle des outils collaboratifs entre collègues.

Lisez aussi: Des outils collaboratifs cèdent sous la pression du télétravail

L'abonnement Netflix normal revient à 10,99 euros par mois. Netflix propose aussi une formule d'abonnement plus coûteuse (à 15,99 euros par mois) qui supporte la qualité d'image UHD 4K supérieure. On ne sait pas clairement si cette qualité serait aussi réduite par d'éventuelles mesures anti-coronavirus vers HD, voire vers SD, ou si ces soi-disant membres Premium continueront de garder leur top-qualité d'image.

On ignore aussi si les titulaires d'un abonnement Netflix normal devront payer moins au cas où leur qualité d'image serait réduite, pendant une période déterminée, à la définition standard de l'abonnement Basic. Cette formule de base chez Netflix ne coûte que 7,99 euros par mois.

La Commission appelle les plates-formes de streaming à collaborer avec les fournisseurs internet et à ajuster leur transfert de données. L'idée est de réduire automatiquement à la définition standard (SD) la qualité Full HD (relativement) élevée exigeant davantage de largeur de bande, aux moments où une trop importante consommation de données menace. Bruxelles se fait du souci à propos de ce que l'utilisation croissante de services de diffusion vidéo puisse 'engorger' internet.Suite à toutes les mesures prises, comme la fermeture des cinémas et des théâtres, toujours plus de gens cherchent leur salut sur internet pour se distraire. En outre, de plus en plus de personnes ont actuellement recours au télétravail et utilisent de ce fait aussi des applications internet, comme des programmes de visioconférence et ce qu'on appelle des outils collaboratifs entre collègues.L'abonnement Netflix normal revient à 10,99 euros par mois. Netflix propose aussi une formule d'abonnement plus coûteuse (à 15,99 euros par mois) qui supporte la qualité d'image UHD 4K supérieure. On ne sait pas clairement si cette qualité serait aussi réduite par d'éventuelles mesures anti-coronavirus vers HD, voire vers SD, ou si ces soi-disant membres Premium continueront de garder leur top-qualité d'image.On ignore aussi si les titulaires d'un abonnement Netflix normal devront payer moins au cas où leur qualité d'image serait réduite, pendant une période déterminée, à la définition standard de l'abonnement Basic. Cette formule de base chez Netflix ne coûte que 7,99 euros par mois.