Le régulateur télécom IBPT compare régulièrement les réseaux mobiles dans notre pays. Ses avis peuvent être consultés sur une carte, mais Data News a également pu visionner les résultats globaux. Ceux-ci désignent un vainqueur évident, même s'ils méritent l'une ou l'autre nuance.

Il est question ici des chiffres de couverture pour la 3G et la 4G sur base d'un pourcentage du territoire et d'un pourcentage de la population et ce, chaque fois pour l'extérieur, l'intérieur et le 'deep indoor'.

Pour ce dernier aspect, l'IBPT se base sur un calcul des signaux mesurés. C'est ainsi qu'en des endroits où est présent un signal très puissant, il est normalement possible également d'appeler, d'envoyer des SMS ou d'utiliser des données mobiles à l'intérieur, même si on ne se trouve pas à proximité d'une fenêtre. Le régulateur lui-même apporte cependant la nuance, selon laquelle la pratique est fortement dépendante du type de bâtiment et de la manière dont il est isolé, mais la météo ou le nombre d'utilisateurs environnants jouent aussi un rôle.

A l'extérieur

C'est à l'extérieur que tous les opérateurs atteignent assez logiquement leurs chiffres les pus élevés. Pour la 3G et la 4G, il s'agit chez Proximus de respectivement de 99,8 et 99,9 pour cent, mais même chez les autres opérateurs, on en est à 96,2 pour cent, voire plus. On observe aussi que là où un opérateur obtient un score moindre en 3G, il fait parfois mieux en 4G et vice versa.

BIPT/PVL
© BIPT/PVL

Si on considère les chiffres de la population, ils sont encore supérieurs. Tant pour la 3G que pour la 4G, Proximus atteint les cent pour cent, mais Orange et Telenet font à peine moins bien.

A l'intérieur

En indoor et 'deep indoor', les différences sont plus tangibles. Pour la 3G (territory), Proximus est le seul à dépasser les 90 pour cent, même si la différence avec la concurrence est faible. En 'deep indoor', les chiffres sont étonnamment différents. Ici, le score atteint par Proximus est soudainement nettement inférieur. C'est Telenet qui offre la meilleure couverture avec 65,2 pour cent, suivi de près par Orange.

BIPT/PVL
© BIPT/PVL

Pour la 4G indoor, les résultats sont comparables avec un léger recul pour Telenet (82,8 pour cent, alors que les deux autres sont proches ou dépassent les nonante pour cent). En 'deep indoor', les écarts sont encore supérieurs: Telenet atteint 48,4 pour cent, soit plus de dix pour cent en deçà d'Orange (59,3 pour cent) et de Proximus (62,2 pour cent).

Population face au territoire

Sur base des chiffres pour le territoire, il nous faut conclure que Proximus possède - et de loin - le meilleur réseau. Orange occupe le milieu du mini-peloton, même s'il est le plus faible en 3G indoor. Quant à Telenet, il est l'acteur le plus faible à l'intérieur et en 'deep indoor', tout en affichant de meilleurs résultats pour la 3G.

Mais cela ne représente qu'un volet de l'analyse. Le réseau doit en effet fonctionner le mieux là où il y a le plus d'utilisateurs. Voilà pourquoi l'IBPT effectue aussi une comparaison sur base de pourcentages de la population.

Pour la 3G, Telenet est ici l'incontestable leader. Il présente en effet les meilleurs chiffres tant à l'extérieur, qu'à l'intérieur et qu'en 'deep indoor'. Ici, c'est Orange qui ferme chaque fois la marche, même si les différences sont relativement faibles, surtout à l'extérieur, où Orange et ses 99,8 pour cent de couverture fait 'moins bien' d'à peine 0,2 pour cent que les deux autres qui atteignent cent pour cent. Cela signifie qu'en dehors d'une habitation, vous êtes en principe toujours accessible.

BIPT/PVL
© BIPT/PVL

Pour la 4G, on note des rapports changeants entre Orange et Telenet. Ici, Proximus s'avère à nouveau le meilleur. A l'intérieur, les réseaux d'Orange et de Proximus dépassent les 99 pour cent de degré de couverture, contre 98,7 pour cent chez Telenet. Il n'y a qu'en 'deep indoor' qu'une différence notoire est observée: Orange et Telenet dépassent légèrement les quatre-vingts pour cent, alors que Proximus fait nettement mieux avec 91,8 pour cent.

Qui obtient le meilleur score?

Si on compare les douze résultats, la portée du réseau mobile de Proximus est évidente. Pour huit des douze mesurages effectués, Proximus s'avère le meilleur. Telenet l'emporte cinq fois sur douze, et Orange une seule fois sur douze (4G, population, à l'extérieur, une place qu'il partage avec Proximus.)

Si on prend en considération les résultats les plus faibles, Proximus apparaît une seule fois (3G, territory, 'deep indoor') comme le moins bon. Orange cinq fois et Telenet six fois.

Il nous faut apporter ici la nuance, selon laquelle chaque opérateur a ses forces et ses faiblesses. C'est ainsi que précédemment, Telenet s'était révélé le meilleur en matière de vitesses de téléchargement. Quant à Orange, il offre l'upload le plus rapide sur son réseau mobile.

Ce qui étonne surtout, c'est que l'écart existant entre les trois opérateurs semble s'être nettement réduit par rapport à il y a quelques années. Le réseau de Base, avant le rachat par Telenet, était nettement moins bon qu'il ne l'est aujourd'hui, alors que Telenet obtient aujourd'hui un score de loin meilleur au niveau de la population par rapport à celui du territoire.

BIPT/PVL
© BIPT/PVL

Si on combine la 3G et la 4G, on peut en conclure que le degré de couverture à l'extérieur n'est chez aucun opérateur inférieur à 98,3 pour cent pour atteindre même 99,8 pour cent sur base de la population. A l'intérieur, il est question de 89,5 pour cent (territoire) ou de 98,7 pour cent (population). Il n'y a qu'en 'deep indoor' que les différences sont encore un peu plus marquées.

Quelle est la situation près de chez moi?

Les chiffres absolus conviennent pour estimer la couverture de l'ensemble d'un réseau. Mais cela ne rapporte rien, si on se trouve dans une zone où les signaux GSM laissent à désirer, ce qui incite à coup sûr de changer d'opérateur.

L'IBPT a par conséquent aussi inséré les résultats locaux sur une carte, ce qui permet à tout un chacun de visionner la situation des réseaux 3G et 4G à proximité.

Le régulateur télécom IBPT compare régulièrement les réseaux mobiles dans notre pays. Ses avis peuvent être consultés sur une carte, mais Data News a également pu visionner les résultats globaux. Ceux-ci désignent un vainqueur évident, même s'ils méritent l'une ou l'autre nuance.Il est question ici des chiffres de couverture pour la 3G et la 4G sur base d'un pourcentage du territoire et d'un pourcentage de la population et ce, chaque fois pour l'extérieur, l'intérieur et le 'deep indoor'.Pour ce dernier aspect, l'IBPT se base sur un calcul des signaux mesurés. C'est ainsi qu'en des endroits où est présent un signal très puissant, il est normalement possible également d'appeler, d'envoyer des SMS ou d'utiliser des données mobiles à l'intérieur, même si on ne se trouve pas à proximité d'une fenêtre. Le régulateur lui-même apporte cependant la nuance, selon laquelle la pratique est fortement dépendante du type de bâtiment et de la manière dont il est isolé, mais la météo ou le nombre d'utilisateurs environnants jouent aussi un rôle.A l'extérieurC'est à l'extérieur que tous les opérateurs atteignent assez logiquement leurs chiffres les pus élevés. Pour la 3G et la 4G, il s'agit chez Proximus de respectivement de 99,8 et 99,9 pour cent, mais même chez les autres opérateurs, on en est à 96,2 pour cent, voire plus. On observe aussi que là où un opérateur obtient un score moindre en 3G, il fait parfois mieux en 4G et vice versa.Si on considère les chiffres de la population, ils sont encore supérieurs. Tant pour la 3G que pour la 4G, Proximus atteint les cent pour cent, mais Orange et Telenet font à peine moins bien.A l'intérieurEn indoor et 'deep indoor', les différences sont plus tangibles. Pour la 3G (territory), Proximus est le seul à dépasser les 90 pour cent, même si la différence avec la concurrence est faible. En 'deep indoor', les chiffres sont étonnamment différents. Ici, le score atteint par Proximus est soudainement nettement inférieur. C'est Telenet qui offre la meilleure couverture avec 65,2 pour cent, suivi de près par Orange.Pour la 4G indoor, les résultats sont comparables avec un léger recul pour Telenet (82,8 pour cent, alors que les deux autres sont proches ou dépassent les nonante pour cent). En 'deep indoor', les écarts sont encore supérieurs: Telenet atteint 48,4 pour cent, soit plus de dix pour cent en deçà d'Orange (59,3 pour cent) et de Proximus (62,2 pour cent).Population face au territoireSur base des chiffres pour le territoire, il nous faut conclure que Proximus possède - et de loin - le meilleur réseau. Orange occupe le milieu du mini-peloton, même s'il est le plus faible en 3G indoor. Quant à Telenet, il est l'acteur le plus faible à l'intérieur et en 'deep indoor', tout en affichant de meilleurs résultats pour la 3G.Mais cela ne représente qu'un volet de l'analyse. Le réseau doit en effet fonctionner le mieux là où il y a le plus d'utilisateurs. Voilà pourquoi l'IBPT effectue aussi une comparaison sur base de pourcentages de la population.Pour la 3G, Telenet est ici l'incontestable leader. Il présente en effet les meilleurs chiffres tant à l'extérieur, qu'à l'intérieur et qu'en 'deep indoor'. Ici, c'est Orange qui ferme chaque fois la marche, même si les différences sont relativement faibles, surtout à l'extérieur, où Orange et ses 99,8 pour cent de couverture fait 'moins bien' d'à peine 0,2 pour cent que les deux autres qui atteignent cent pour cent. Cela signifie qu'en dehors d'une habitation, vous êtes en principe toujours accessible.Pour la 4G, on note des rapports changeants entre Orange et Telenet. Ici, Proximus s'avère à nouveau le meilleur. A l'intérieur, les réseaux d'Orange et de Proximus dépassent les 99 pour cent de degré de couverture, contre 98,7 pour cent chez Telenet. Il n'y a qu'en 'deep indoor' qu'une différence notoire est observée: Orange et Telenet dépassent légèrement les quatre-vingts pour cent, alors que Proximus fait nettement mieux avec 91,8 pour cent.Qui obtient le meilleur score?Si on compare les douze résultats, la portée du réseau mobile de Proximus est évidente. Pour huit des douze mesurages effectués, Proximus s'avère le meilleur. Telenet l'emporte cinq fois sur douze, et Orange une seule fois sur douze (4G, population, à l'extérieur, une place qu'il partage avec Proximus.)Si on prend en considération les résultats les plus faibles, Proximus apparaît une seule fois (3G, territory, 'deep indoor') comme le moins bon. Orange cinq fois et Telenet six fois.Il nous faut apporter ici la nuance, selon laquelle chaque opérateur a ses forces et ses faiblesses. C'est ainsi que précédemment, Telenet s'était révélé le meilleur en matière de vitesses de téléchargement. Quant à Orange, il offre l'upload le plus rapide sur son réseau mobile.Ce qui étonne surtout, c'est que l'écart existant entre les trois opérateurs semble s'être nettement réduit par rapport à il y a quelques années. Le réseau de Base, avant le rachat par Telenet, était nettement moins bon qu'il ne l'est aujourd'hui, alors que Telenet obtient aujourd'hui un score de loin meilleur au niveau de la population par rapport à celui du territoire.Si on combine la 3G et la 4G, on peut en conclure que le degré de couverture à l'extérieur n'est chez aucun opérateur inférieur à 98,3 pour cent pour atteindre même 99,8 pour cent sur base de la population. A l'intérieur, il est question de 89,5 pour cent (territoire) ou de 98,7 pour cent (population). Il n'y a qu'en 'deep indoor' que les différences sont encore un peu plus marquées.Quelle est la situation près de chez moi?Les chiffres absolus conviennent pour estimer la couverture de l'ensemble d'un réseau. Mais cela ne rapporte rien, si on se trouve dans une zone où les signaux GSM laissent à désirer, ce qui incite à coup sûr de changer d'opérateur.L'IBPT a par conséquent aussi inséré les résultats locaux sur une carte, ce qui permet à tout un chacun de visionner la situation des réseaux 3G et 4G à proximité.