'Aujourd'hui, le nombre d'appareils compatibles avec l'eSIM est encore limité, puisqu'il n'y en a que quelques-uns (haut de gamme) qui offrent le choix entre une eSIM et une carte SIM classique', déclare le porte-parole de Proximus, Fabrice Gansbeke, à Data News. 'Il s'agit cependant d'une évolution logique, et nous envisageons donc aussi d'introduire l'eSIM en 2020.'

Tout comme chez Orange, cela se fera dans une première phase via un code QR, avec lequel les clients pourront charger dans l'appareil un profil d'utilisateur lié à une eSIM. 'Dans une seconde phase, ce processus pourra être effectué de manière entièrement numérisée', selon Gansbeke.

Une eSIM, c'est quoi précisément?

Une eSIM ('embedded SIM') est une mini-puce intégrée à l'appareil et fonctionnant comme une carte SIM classique. Elle prend toutefois moins de place, ce qui permet aux fabricants d'utiliser l'espace libre dans les smartphones et les autres gadgets pour ajouter d'autres fonctions.

Elle offre aussi pas mal d'avantages au consommateur. C'est ainsi que les utilisateurs pourront avec l'eSIM passer simplement d'un abonnement professionnel à un abonnement privé et vice versa, sans qu'il faille changer de carte. Les grands voyageurs, expatriés et touristes pourront, eux, bénéficier plus facilement d'une offre télécom mobile locale, lorsqu'ils séjourneront dans un autre pays.

Actuellement, il n'y a pas encore beaucoup de smartphones ou d'autres appareils dans le commerce qui supportent l'eSIM. Les exceptions les plus connues sont les iPhone XS, XS Max, XR et toutes les versions de l'iPhone 11, ainsi que la nouvelle gamme Samsung Galaxy S20 et le Samsung Galaxy Z Flip récemment annoncé. Sont également compatibles les Google Pixel 3 et 4, ainsi que certaines variantes de l'Apple Watch, mais ces gadgets ne sont provisoirement pas encore en vente en Belgique.

'Aujourd'hui, le nombre d'appareils compatibles avec l'eSIM est encore limité, puisqu'il n'y en a que quelques-uns (haut de gamme) qui offrent le choix entre une eSIM et une carte SIM classique', déclare le porte-parole de Proximus, Fabrice Gansbeke, à Data News. 'Il s'agit cependant d'une évolution logique, et nous envisageons donc aussi d'introduire l'eSIM en 2020.'Tout comme chez Orange, cela se fera dans une première phase via un code QR, avec lequel les clients pourront charger dans l'appareil un profil d'utilisateur lié à une eSIM. 'Dans une seconde phase, ce processus pourra être effectué de manière entièrement numérisée', selon Gansbeke.