Le MWC fut l'année dernière le premier grand événement à être supprimé en raison du Covid-19. GSMA, l'organisateur du salon, a décidé en septembre dernier que l'événement aurait lieu cette fois en juin, plus précisément entre le 28 juin et le 1er juillet 2021.

Le salon de Barcelone sera nettement plus petit, puisque l'organisateur cible sur quarante à cinquante mille participants. C'est certes toujours beaucoup, mais c'est beaucoup moins que les 110.000 visiteurs d'il y a deux ans.

Tests préliminaires et sur place

Pour garantir la sécurité, chaque visiteur du salon devra pouvoir présenter un teste corona négatif effectué dans les 72 heures précédentes. Il sera possible aussi de se faire tester au salon même, ce qui signifie que même si vous n'êtes pas vacciné, vous pourrez néanmoins être présent.

'Ce serait formidable, si le monde entier était vacciné, mais on ne peut y compter pour 2021. Nous misons donc sur les tests préalables', déclare le CEO de GSMA, John Hoffman, sur le site de Mobile World Live.

En même temps, le salon mise sur les interactions sans contact pour s'enregistrer aux événements organisés lors du MWC. Hoffman ajoute que les acteurs impliqués en Espagne (pouvoirs publics, hôtels, organisateurs d'événements,...) apprécient le retour du salon. Le MWC marque en effet traditionnellement un important pic au niveau de l'occupation hôtelière à Barcelone. Il représente une donnée économique intéressante, surtout au terme d'une année caractérisée par de fortes restrictions sur le plan des voyages.

Une édition chinoise d'apprentissage

Le MWC Shanghai aura aussi lieu sous une forme physique du 23 au 25 février. L'organisation a choisi de changer l'événement de place entre Barcelone et Shanghai. D'une part, parce qu'en Chine, davantage d'événements physiques sont actuellement possibles, mais aussi parce que le salon y est traditionnellement plus modeste qu'à Barcelone. En 2019, le MWC Shanghai avait accueilli soixante mille visiteurs. A présent, l'organisation mise sur vingt mille.

L'objectif est qu'avec l'événement chinois plus modeste - à suivre aussi en ligne -, GSMA engrangera de l'expérience qu'il pourra exploiter ensuite pour l'édition de Barcelone plus grande. 'On pourrait le faire de manière virtuelle, mais en optant pour le présentiel, nous pourrons en tirer des leçons', conclut Hoffmann.

Le MWC fut l'année dernière le premier grand événement à être supprimé en raison du Covid-19. GSMA, l'organisateur du salon, a décidé en septembre dernier que l'événement aurait lieu cette fois en juin, plus précisément entre le 28 juin et le 1er juillet 2021.Le salon de Barcelone sera nettement plus petit, puisque l'organisateur cible sur quarante à cinquante mille participants. C'est certes toujours beaucoup, mais c'est beaucoup moins que les 110.000 visiteurs d'il y a deux ans.Tests préliminaires et sur placePour garantir la sécurité, chaque visiteur du salon devra pouvoir présenter un teste corona négatif effectué dans les 72 heures précédentes. Il sera possible aussi de se faire tester au salon même, ce qui signifie que même si vous n'êtes pas vacciné, vous pourrez néanmoins être présent.'Ce serait formidable, si le monde entier était vacciné, mais on ne peut y compter pour 2021. Nous misons donc sur les tests préalables', déclare le CEO de GSMA, John Hoffman, sur le site de Mobile World Live.En même temps, le salon mise sur les interactions sans contact pour s'enregistrer aux événements organisés lors du MWC. Hoffman ajoute que les acteurs impliqués en Espagne (pouvoirs publics, hôtels, organisateurs d'événements,...) apprécient le retour du salon. Le MWC marque en effet traditionnellement un important pic au niveau de l'occupation hôtelière à Barcelone. Il représente une donnée économique intéressante, surtout au terme d'une année caractérisée par de fortes restrictions sur le plan des voyages.Une édition chinoise d'apprentissageLe MWC Shanghai aura aussi lieu sous une forme physique du 23 au 25 février. L'organisation a choisi de changer l'événement de place entre Barcelone et Shanghai. D'une part, parce qu'en Chine, davantage d'événements physiques sont actuellement possibles, mais aussi parce que le salon y est traditionnellement plus modeste qu'à Barcelone. En 2019, le MWC Shanghai avait accueilli soixante mille visiteurs. A présent, l'organisation mise sur vingt mille.L'objectif est qu'avec l'événement chinois plus modeste - à suivre aussi en ligne -, GSMA engrangera de l'expérience qu'il pourra exploiter ensuite pour l'édition de Barcelone plus grande. 'On pourrait le faire de manière virtuelle, mais en optant pour le présentiel, nous pourrons en tirer des leçons', conclut Hoffmann.