"L'avenir du SMS s'assombrit en Belgique", a déclaré Orange hier jeudi par voie d'un communiqué de presse, après qu'AndroidWorld.be ait annoncé la nouvelle plus tôt dans la journée.

RCS (Rich Communication Services) permet en fait de partager bien plus de choses que le SMS classique. Tout comme dans les applis de messagerie populaires, il est possible de constituer des groupes en vue de partager du contenu avec des listes de contacts spécifiques. Il est aussi possible de voir si le destinataire a bien reçu le message envoyé et/ou s'il est déjà en train de rédiger une réponse.

"Mais les avantages du SMS classique sont conservés. C'est ainsi que si on envoie un Chat Message à un utilisateur dénué d'un appareil compatible, le message sera expédié automatiquement comme simple SMS ou MMS. Pour les clients 'postpaid' d'Orange, les SMS ou MMS sont gratuits", apprend-on. Les messages RCS sont expédiés via le réseau IP, par wifi ou par une connexion internet mobile "et sont donc facturés en tant que tels", selon Orange.

Les données ne sont envoyées que via le réseau et les serveurs d'Orange, et donc pas par ceux de tiers. Pour les personnes préoccupées de leur confidentialité, il y a cependant un gros inconvénient: RCS ne supporte pas le cryptage bout-à-bout, contrairement aux messages expédiés par le truchement d'applis de messagerie telles WhatsApp, Telegram ou Signal.

Le service sera progressivement déployé dans les mois à venir, de sorte que les clients Orange puissent envoyer des Chat Messages d'ici l'été 2020. Cela vaut uniquement pour les clients disposant d'un appareil Android compatible (à partir de la version Android 8.1), et pas pour les utilisateurs d'un iPhone. Avec l'appli iMessage incorporée, ces derniers disposent déjà d'un service similaire, dans la mesure où iMessage en revient aussi au SMS, si le destinataire ne possède pas un iPhone.

Les autres opérateurs vont-ils embrayer?

Quant à savoir si RCS sera vraiment le successeur du SMS, cela dépendra du nombre d'autres opérateurs qui proposeront le même service. L'industrie télécom est depuis un peu moins de dix ans déjà en train de développer une norme de messagerie. Le fait que RCS se soit fait si longtemps attendre, est précisément dû au désaccord qui règne parmi les initiateurs. Depuis que Google s'en occupe, les choses semblent avancer plus vite. RCS a été mis au point par Google en collaboration avec la GSM Association, un organisme de défense d'intérêts des opérateurs mobiles, dont font aussi partie Telenet et Proximus.

Cet été, le responsable des innovations chez Orange, Michael Peeters, expliquait à Data News que l'entreprise déploierait le service de préférence conjointement avec les autres opérateurs télécoms, afin d'assurer rapidement une couverture nationale de RCS en Belgique. A l'époque, Telenet déclarait cibler le début de l'année prochaine, alors qu'à présent, on apprend que l'entreprise "y travaille". Proximus n'a, de son côté, provisoirement pas pu donner de date spécifique. "Nous suivons de très près l'évolution du marché", nous a-t-on répondu.