Il s'agirait des activités de TikTok aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Voilà ce qu'annonce le journal Financial Times sur base de sources anonymes. Oracle constituerait à cette fin un groupe d'investissement regroupant notamment General Atlantic et Sequoia Capital, ainsi que des investisseurs qui possèdent déjà des actions dans TikTok. Ni TikTok ni Oracle n'ont souhaité confirmer l'information.

Le réseau social TikTok, qui se focalise surtout sur les vidéos musicales et qui est particulièrement apprécié par les jeunes, a reçu du président Trump un délai de 90 jours pour revendre ses activités américaines. Si tel n'est pas le cas, le réseau sera bloqué aux Etats-Unis. Le gouvernement américain croit que Bytedance, la société-mère chinoise de TikTok, partagerait les données de citoyens américains avec le parti communiste chinois, ce que Bytedance a toujours nié.

TikTok recherche donc activement un repreneur et aurait dans ce but pendant plus d'un mois déjà négocié avec Microsoft. Mais cette dernière n'est pas la seule intéressée. Précédemment déjà, Twitter s'était manifestée. Et à présent, c'est au tour d'Oracle. Cette dernière est surtout connue pour ses logiciels professionnels. Elle ne possède pas de véritable division à la consommation. Le fondateur d'Oracle, Larry Ellison, est un ardent défenseur de Donald Trump et a précédemment déjà organisé une récolte de fonds en faveur du président.

Il s'agirait des activités de TikTok aux Etats-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Voilà ce qu'annonce le journal Financial Times sur base de sources anonymes. Oracle constituerait à cette fin un groupe d'investissement regroupant notamment General Atlantic et Sequoia Capital, ainsi que des investisseurs qui possèdent déjà des actions dans TikTok. Ni TikTok ni Oracle n'ont souhaité confirmer l'information.Le réseau social TikTok, qui se focalise surtout sur les vidéos musicales et qui est particulièrement apprécié par les jeunes, a reçu du président Trump un délai de 90 jours pour revendre ses activités américaines. Si tel n'est pas le cas, le réseau sera bloqué aux Etats-Unis. Le gouvernement américain croit que Bytedance, la société-mère chinoise de TikTok, partagerait les données de citoyens américains avec le parti communiste chinois, ce que Bytedance a toujours nié.TikTok recherche donc activement un repreneur et aurait dans ce but pendant plus d'un mois déjà négocié avec Microsoft. Mais cette dernière n'est pas la seule intéressée. Précédemment déjà, Twitter s'était manifestée. Et à présent, c'est au tour d'Oracle. Cette dernière est surtout connue pour ses logiciels professionnels. Elle ne possède pas de véritable division à la consommation. Le fondateur d'Oracle, Larry Ellison, est un ardent défenseur de Donald Trump et a précédemment déjà organisé une récolte de fonds en faveur du président.