On ne connaît pas encore l'ampleur de cette phase de licenciements, parce qu'Oracle s'abstient de tout commentaire. Or à la mi-juillet, on apprenait quand même que l'entreprise envisageait d'effectuer tant aux Etats-Unis qu'en Europe des coupes sombres dans des départements tels le marketing, le service clientèle, l'e-commerce, et même de se séparer de quelques personnes au niveau directorial.

Les choses semblent à présent vraiment se confirmer. Sur Thelayoff.com, des employés signalent que des emplois ont été supprimés ces derniers jours dans leur département. LinkedIn fait aussi observer que divers profils - certains ayant plus de vingt années de service - doivent s'en aller. C'est surtout le département CX (customer experience) qui est assez souvent mentionné.

Au niveau mondial, Oracle occupe 140.000 personnes. Dans ses résultats les plus récents, l'entreprise a annoncé un chiffre d'affaires en hausse, mais un bénéfice d'exploitation en recul. En même temps, elle continue d'effectuer d'importants rachats. C'est ainsi qu'elle a récemment déboursé 28,3 milliards de dollars pour reprendre Cerner.

Oracle s'abstient elle-même de tout commentaire à ce propos. On ignore donc s'il y aura des licenciements en Belgique et, si oui, combien de personnes perdront leur emploi. On ne connaît pas non plus le nombre d'employés travaillant pour Oracle en Belgique.

On ne connaît pas encore l'ampleur de cette phase de licenciements, parce qu'Oracle s'abstient de tout commentaire. Or à la mi-juillet, on apprenait quand même que l'entreprise envisageait d'effectuer tant aux Etats-Unis qu'en Europe des coupes sombres dans des départements tels le marketing, le service clientèle, l'e-commerce, et même de se séparer de quelques personnes au niveau directorial.Les choses semblent à présent vraiment se confirmer. Sur Thelayoff.com, des employés signalent que des emplois ont été supprimés ces derniers jours dans leur département. LinkedIn fait aussi observer que divers profils - certains ayant plus de vingt années de service - doivent s'en aller. C'est surtout le département CX (customer experience) qui est assez souvent mentionné.Au niveau mondial, Oracle occupe 140.000 personnes. Dans ses résultats les plus récents, l'entreprise a annoncé un chiffre d'affaires en hausse, mais un bénéfice d'exploitation en recul. En même temps, elle continue d'effectuer d'importants rachats. C'est ainsi qu'elle a récemment déboursé 28,3 milliards de dollars pour reprendre Cerner.Oracle s'abstient elle-même de tout commentaire à ce propos. On ignore donc s'il y aura des licenciements en Belgique et, si oui, combien de personnes perdront leur emploi. On ne connaît pas non plus le nombre d'employés travaillant pour Oracle en Belgique.