Cette collaboration signifie que les futures voitures de Mercedes seront équipées de la plate-forme DRIVE de Nvidia. Celle-ci comprend notamment un 'system-on-chip' appelé Orin, lui-même basé sur l'architecture de 'supercomputing' Ampere de Nvidia. On y trouve aussi une pile logicielle pour applications AI en matière de roulage automatisé.

Les deux entreprises veulent embarquer la technologie dans la voiture d'ici 2024, même s'il ne s'agira alors pas encore d'une voiture entièrement autonome, mais bien de ce qu'on appelle le SAE level 2 (contrôle de la vitesse, du maintien de la distance, et de la conduite) et le level 3 (déplacement autonome dans des conditions idéales et prévisibles, comme sur autoroute), avec parking automatisé du level 4 (sans intervention humaine).

Daimler, la société-mère de Mercedes-Benz, recherche ces dernières années toujours plus souvent des partenariats. Conjointement avec sa concurrente BMW, elle avait l'année dernière annoncé le lancement sur le marché d'une voiture autonome en 2024. Avec Bosch aussi, un important fournisseur de Mercedes, on planche sur le même sujet. Bosch et Nvidia avaient à leur tour en 2017 déjà annoncé une puce AI pour voitures autonomes et ce, pour cette année-ci.

Cette collaboration signifie que les futures voitures de Mercedes seront équipées de la plate-forme DRIVE de Nvidia. Celle-ci comprend notamment un 'system-on-chip' appelé Orin, lui-même basé sur l'architecture de 'supercomputing' Ampere de Nvidia. On y trouve aussi une pile logicielle pour applications AI en matière de roulage automatisé.Les deux entreprises veulent embarquer la technologie dans la voiture d'ici 2024, même s'il ne s'agira alors pas encore d'une voiture entièrement autonome, mais bien de ce qu'on appelle le SAE level 2 (contrôle de la vitesse, du maintien de la distance, et de la conduite) et le level 3 (déplacement autonome dans des conditions idéales et prévisibles, comme sur autoroute), avec parking automatisé du level 4 (sans intervention humaine).Daimler, la société-mère de Mercedes-Benz, recherche ces dernières années toujours plus souvent des partenariats. Conjointement avec sa concurrente BMW, elle avait l'année dernière annoncé le lancement sur le marché d'une voiture autonome en 2024. Avec Bosch aussi, un important fournisseur de Mercedes, on planche sur le même sujet. Bosch et Nvidia avaient à leur tour en 2017 déjà annoncé une puce AI pour voitures autonomes et ce, pour cette année-ci.