Il existe cinq catégories de voitures autonomes. Au niveau 1, seul un élément est automatisé, comme c'est le cas avec le régulateur de vitesse. Une voiture de niveau 5 peut rouler de manière entièrement autonome, sur tous les terrains et en toutes circonstances, sans que personne ne doive faire quoi que ce soit. La plupart des constructeurs automobiles en sont aujourd'hui presque au niveau 3 : les voitures peuvent rouler de manière autonome dans certaines circonstances, mais quelqu'un doit rester derrière le volant pour pouvoir intervenir.

BMW et Daimler rassemblent quelque 1 200 experts qui travaillent à des voitures de niveau 4. Ces dernières peuvent rouler sur l'autoroute sans intervention du chauffeur et se garer toutes seules.

La société américaine Tesla compte déjà présenter l'an prochain un service de taxis de niveau 5, comme l'a promis son PDG Elon Musk.

BMW et Daimler coopèrent aussi sur d'autres terrains, par exemple dans le domaine des services d'autopartage et des véhicules électriques. Ils étudient aussi la possibilité de s'associer pour oeuvrer à la conduite automatique en zone urbaine.