Les coffres à butin (aussi appelés pochettes-surprises) sont des récompenses aléatoires virtuelles que les joueurs peuvent obtenir soit gratuitement, soit sur paiement. La controverse liée au jeu 'Star Wars Battlefront 2', où ces coffres apportaient non seulement une mise à niveau cosmétique au jeu, mais amélioraient aussi les performances des joueurs, avait fin 2017 incité le ministre de la Justice Koen Geens à demander à la Commission des jeux de hasard de mener une enquête.

La Commission était l'année dernière arrivée à la conclusion que trois des quatre jeux examinés ('Overwatch', 'Counter Strike Global Offen­sive' et 'FIFA 18') pouvaient se voir apposer l'étiquette 'jeu de hasard'. Ils contrevenaient par conséquent à la loi belge protégeant les mineurs d'âge en la matière. Lors de la sortie du rapport, Geens demanda dans un premier temps une concertation avec le secteur, tout en brandissant la menace de peines de prison pouvant aller jusqu'à cinq ans et d'amendes pouvant atteindre 800.000 euros, si aucun changement n'était apporté à la situation. Il s'en suivit que des éditeurs (Blizard, Valve et EA) retirèrent les coffres à butin de leurs jeux.

Les jeux pour smartphone de Nintendo n'ont pas été abordés dans le rapport de la Commission des jeux de hasard, mais par mesure de précaution, l'entreprise ne sortira plus de coffres à butin dans notre pays. "En raison de la situation peu claire qui règne actuellement en Belgique au sujet de certains modèles de gain intégrés aux jeux, nous avons décidé de mettre fin au service pour 'Animal Crossing: Pocket Camp' et 'Fire Emblem Heroes' dans ce pays. A partir du mardi 27 août 2019, il ne sera par conséquent plus possible de jouer à ces jeux et de les télécharger", fait savoir Nintendo sur son site web.

Les joueurs, qui disposent encore d''Orbs' et/ou de 'Leaf Tickets' sur leur compte, pourront continuer de les utiliser jusqu'à ce que le service se termine. Les futurs jeux de Nintendo intégrant ce genre de modèle de gain ne seront plus commercialisés en Belgique.