'Suite aux changements au niveau des prévisions économiques et à l'impact sur nos activités en Russie, nous avons pris la décision de réduire sensiblement notre business dans ce pays', signale l'entreprise. Microsoft affirme cependant vouloir continuer de respecter ses obligations contractuelles existantes vis-à-vis des clients russes, mais que la suspension de nouvelles ventes demeure en vigueur.

Selon un porte-parole de Microsoft, plus de 400 collaborateurs sont touchés par cette décision: 'Nous collaborons étroitement avec les employés concernés pour veiller à ce qu'ils soient traités avec respect et reçoivent notre soutien total en ces temps difficiles.'

De nombreuses firmes occidentales ont interrompu leurs activités en Russie suite à l'invasion de l'Ukraine. IBM a ainsi suspendu sa présence dans le pays, alors qu'Apple et Nike y ont stoppé leurs ventes. L'allemande SAP a elle aussi déclaré en avril prendre des mesures en vue d'une 'interruption ordonnée' de ses activités en Russie, même si cela va, selon l'entreprise, de pair avec un important manque à gagner.

'Suite aux changements au niveau des prévisions économiques et à l'impact sur nos activités en Russie, nous avons pris la décision de réduire sensiblement notre business dans ce pays', signale l'entreprise. Microsoft affirme cependant vouloir continuer de respecter ses obligations contractuelles existantes vis-à-vis des clients russes, mais que la suspension de nouvelles ventes demeure en vigueur.Selon un porte-parole de Microsoft, plus de 400 collaborateurs sont touchés par cette décision: 'Nous collaborons étroitement avec les employés concernés pour veiller à ce qu'ils soient traités avec respect et reçoivent notre soutien total en ces temps difficiles.'De nombreuses firmes occidentales ont interrompu leurs activités en Russie suite à l'invasion de l'Ukraine. IBM a ainsi suspendu sa présence dans le pays, alors qu'Apple et Nike y ont stoppé leurs ventes. L'allemande SAP a elle aussi déclaré en avril prendre des mesures en vue d'une 'interruption ordonnée' de ses activités en Russie, même si cela va, selon l'entreprise, de pair avec un important manque à gagner.