Malgré ce contretemps, SAP se porte bien. La firme a dévoilé ses chiffres dans un communiqué relatif à ses résultats trimestriels. Elle a enregistré au cours des trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 7,1 milliards d'euros, soit onze pour cent de plus qu'il y a un an. Son bénéfice d'exploitation s'est établi à 1,1 milliard d'euros au premier trimestre.

Dans son communiqué, SAP révèle aussi qu'elle quitte la Russie au bout de trente ans. La résiliation des contrats 'cloud' en cours lui fera perdre 60 millions d'euros. En outre, 70 autres millions disparaîtront des comptes en raison d'une baisse de chiffre d'affaires sur les produits sur site, sur la dépréciation accélérée des centres de données, ainsi qu'à cause de l'annulation d'autres ventes.

SAP a hésité à quitter directement la Russie suite à l'invasion de l'Ukraine. Dans un premier temps, l'entreprise n'a plus rien écoulé en Russie. Ce n'est qu'ultérieurement qu'elle a également arrêté son support dans ce pays et ce, suite à des critiques formulées par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui n'a pas non plus épargné Oracle et Microsoft.

Nouveau CFO

Dans son communiqué sur les résultats trimestriels, SAP annonce aussi être à la recherche d'un nouveau CFO. L'actuel directeur financier Luka Mucic quittera en effet l'entreprise le 31 mars 2023, où il aura travaillé plus de 23 ans et où il était CFO depuis 2014. Pour SAP, ce n'est encore que le troisième CFO en l'espace de cinquante ans. Assez étonnamment, son mandat courait encore jusqu'en 2026, mais il sera donc raccourci à l'année prochaine.

Malgré ce contretemps, SAP se porte bien. La firme a dévoilé ses chiffres dans un communiqué relatif à ses résultats trimestriels. Elle a enregistré au cours des trois premiers mois de l'année un chiffre d'affaires de 7,1 milliards d'euros, soit onze pour cent de plus qu'il y a un an. Son bénéfice d'exploitation s'est établi à 1,1 milliard d'euros au premier trimestre.Dans son communiqué, SAP révèle aussi qu'elle quitte la Russie au bout de trente ans. La résiliation des contrats 'cloud' en cours lui fera perdre 60 millions d'euros. En outre, 70 autres millions disparaîtront des comptes en raison d'une baisse de chiffre d'affaires sur les produits sur site, sur la dépréciation accélérée des centres de données, ainsi qu'à cause de l'annulation d'autres ventes.SAP a hésité à quitter directement la Russie suite à l'invasion de l'Ukraine. Dans un premier temps, l'entreprise n'a plus rien écoulé en Russie. Ce n'est qu'ultérieurement qu'elle a également arrêté son support dans ce pays et ce, suite à des critiques formulées par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui n'a pas non plus épargné Oracle et Microsoft.Dans son communiqué sur les résultats trimestriels, SAP annonce aussi être à la recherche d'un nouveau CFO. L'actuel directeur financier Luka Mucic quittera en effet l'entreprise le 31 mars 2023, où il aura travaillé plus de 23 ans et où il était CFO depuis 2014. Pour SAP, ce n'est encore que le troisième CFO en l'espace de cinquante ans. Assez étonnamment, son mandat courait encore jusqu'en 2026, mais il sera donc raccourci à l'année prochaine.