Microsoft participe à une nouvelle phase d'investissement dans Cruise. Conjointement avec Honda et General Motors notamment, le géant technologique investit 2 milliards de dollars dans le constructeur de voitures autonomes. La valeur marchande de Cruise atteint ainsi quelque 30 milliards de dollars.

Les deux firmes concluent également une 'relation stratégique'. Cela signifie que Cruise utilisera la plate-forme 'cloud' Azure de Microsoft. D'autre part, Microsoft devra aider Cruise à trouver un ancrage dans le secteur du transport.

La lutte pour la voiture du futur

En tant que constructeur de voitures autonomes, Cruise est un rival de la filiale Waymo d'Alphabet. Grâce au partenariat conclu avec Cruise, Microsoft entend aller de l'avant sur le marché lucratif des voitures autonomes de demain, où des acteurs technologiques en vue veulent s'emparer d'un morceau du gâteau. Rappelons qu'Amazon a racheté l'année dernière encore la firme Zoox et dispose ainsi aussi de son 'propre' développeur de voitures.

Sur le plan technique, Cruise n'est pas encore aussi avancée que Waymo. L'entreprise vient en effet seulement de démarrer les tests de voitures sans chauffeur. Pour sa part, Waymo fait depuis quelques années déjà circuler des voitures de ce genre à San Francisco. L'année dernière, Cruise lança la Cruise Origin, une voiture autonome sans volant ni pédales, destinée à transporter plusieurs passagers. Une sorte de minibus autonome donc, dont la sortie n'était peut-être pas idéale en ces temps de pandémie.

Cruise est le premier constructeur de voitures autonomes dans lequel Microsoft investit, mais l'entreprise a déjà mis au point dans Azure une plate-forme pour voitures connectées. Volkswagen et Renault Nissan notamment utilisent cette plate-forme.

Microsoft participe à une nouvelle phase d'investissement dans Cruise. Conjointement avec Honda et General Motors notamment, le géant technologique investit 2 milliards de dollars dans le constructeur de voitures autonomes. La valeur marchande de Cruise atteint ainsi quelque 30 milliards de dollars.Les deux firmes concluent également une 'relation stratégique'. Cela signifie que Cruise utilisera la plate-forme 'cloud' Azure de Microsoft. D'autre part, Microsoft devra aider Cruise à trouver un ancrage dans le secteur du transport.En tant que constructeur de voitures autonomes, Cruise est un rival de la filiale Waymo d'Alphabet. Grâce au partenariat conclu avec Cruise, Microsoft entend aller de l'avant sur le marché lucratif des voitures autonomes de demain, où des acteurs technologiques en vue veulent s'emparer d'un morceau du gâteau. Rappelons qu'Amazon a racheté l'année dernière encore la firme Zoox et dispose ainsi aussi de son 'propre' développeur de voitures.Sur le plan technique, Cruise n'est pas encore aussi avancée que Waymo. L'entreprise vient en effet seulement de démarrer les tests de voitures sans chauffeur. Pour sa part, Waymo fait depuis quelques années déjà circuler des voitures de ce genre à San Francisco. L'année dernière, Cruise lança la Cruise Origin, une voiture autonome sans volant ni pédales, destinée à transporter plusieurs passagers. Une sorte de minibus autonome donc, dont la sortie n'était peut-être pas idéale en ces temps de pandémie.Cruise est le premier constructeur de voitures autonomes dans lequel Microsoft investit, mais l'entreprise a déjà mis au point dans Azure une plate-forme pour voitures connectées. Volkswagen et Renault Nissan notamment utilisent cette plate-forme.