Il y a beaucoup de perdants sur le plan économique en ces temps de corona, mais il y a aussi des gagnants. Tel est le cas par exemple de Logitech qui profite au maximum du télétravail massif de ces derniers mois. Le fournisseur de claviers, souris et webcams notamment a enregistré durant le second trimestre de son exercice une nouvelle progression de son chiffre d'affaires. Et ce n'est pas la première fois, puisqu'en mai, il était déjà évident que la crise du corona rapportait gros à Logitech.

Les ventes totales ont crû de 75 pour cent à 1,26 milliard de dollars sur la période s'étalant de juillet à septembre, ce qui représente un résultat net d'un peu moins de 267 millions de dollars contre 73 millions lors de la période correspondante de l'année dernière. C'est aussi la première fois que Logitech enregistre des ventes trimestrielles supérieures au milliard de dollars. Cette croissance se manifeste du reste sur tous les continents. Pour ce qui est de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), les ventes ont progressé de 62 pour cent. Par comparaison: au premier trimestre, la hausse n'était encore 'que' de 21 pour cent. Quasiment tous les pays européens ont enregistré une progression à deux chiffres, voire à trois chiffres dans certains cas, souligne Logitech.

Les souris et les claviers se sont vendus (virtuellement) mieux que jamais, alors que les outils de présentation ont logiquement régressé. La progression la plus spectaculaire a été enregistrée dans le segment des webcams pour PC, dont les ventes ont augmenté de 258 pour cent pour crever pour la première fois le plafond des 100 millions de dollars. Voilà une nouvelle preuve que le passage au télétravail a clairement révélé le besoin de ce genre d'appareils périphériques à la maison. Les télétravailleurs recherchent surtout une meilleure qualité vidéo. Logitech indique toutefois que le stock et la chaîne de livraison restent sous pression.

Logitech revoit à la hausse ses attentes pour l'exercice 2021 et table sur une hausse des ventes de 35 à 40 pour cent. La prévision précédente évoquait encore une fourchette de croissance comprise entre 10 et 13 pour cent.

Il y a beaucoup de perdants sur le plan économique en ces temps de corona, mais il y a aussi des gagnants. Tel est le cas par exemple de Logitech qui profite au maximum du télétravail massif de ces derniers mois. Le fournisseur de claviers, souris et webcams notamment a enregistré durant le second trimestre de son exercice une nouvelle progression de son chiffre d'affaires. Et ce n'est pas la première fois, puisqu'en mai, il était déjà évident que la crise du corona rapportait gros à Logitech.Les ventes totales ont crû de 75 pour cent à 1,26 milliard de dollars sur la période s'étalant de juillet à septembre, ce qui représente un résultat net d'un peu moins de 267 millions de dollars contre 73 millions lors de la période correspondante de l'année dernière. C'est aussi la première fois que Logitech enregistre des ventes trimestrielles supérieures au milliard de dollars. Cette croissance se manifeste du reste sur tous les continents. Pour ce qui est de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), les ventes ont progressé de 62 pour cent. Par comparaison: au premier trimestre, la hausse n'était encore 'que' de 21 pour cent. Quasiment tous les pays européens ont enregistré une progression à deux chiffres, voire à trois chiffres dans certains cas, souligne Logitech.Les souris et les claviers se sont vendus (virtuellement) mieux que jamais, alors que les outils de présentation ont logiquement régressé. La progression la plus spectaculaire a été enregistrée dans le segment des webcams pour PC, dont les ventes ont augmenté de 258 pour cent pour crever pour la première fois le plafond des 100 millions de dollars. Voilà une nouvelle preuve que le passage au télétravail a clairement révélé le besoin de ce genre d'appareils périphériques à la maison. Les télétravailleurs recherchent surtout une meilleure qualité vidéo. Logitech indique toutefois que le stock et la chaîne de livraison restent sous pression.Logitech revoit à la hausse ses attentes pour l'exercice 2021 et table sur une hausse des ventes de 35 à 40 pour cent. La prévision précédente évoquait encore une fourchette de croissance comprise entre 10 et 13 pour cent.