Au cours du premier trimestre de cette année, on a vendu 26 pour cent de smartphones en plus que durant la même période de l'année dernière. Pour les téléphones en général, il est question d'une hausse de 22 pour cent, selon l'analyste de marché Gartner.

En croissance à cause du recul de l'année dernière

Il s'agit là d'une solide progression, mais Gartner même apporte la nuance, selon laquelle ces pourcentages sont anormalement élevés, parce que les ventes réalisées au début de 2020 avaient sérieusement régressé en raison du démarrage de la crise du corona. A présent, les gens effectuent des achats qu'ils avaient postposés et ce, parce que les prévisions sont meilleures.

Sur le marché des smartphones, Samsung est de nouveau le numéro un, suivie par Apple, Xiaomi, Vivo et OPPO. Ce qui est étonnant, c'est que ce top cinq possède aujourd'hui 69 pour cent du marché, contre 57 pour cent il y a un an. Entre-temps, les ventes d'Huawei ont continué de stagner, à tel point que l'entreprise ne fait plus partie du top cinq. LG régresse elle aussi nettement. L'entreprise a du reste récemment annoncé qu'elle allait renoncer aux smartphones.

Vendor1Q21 Units1Q21 Market Share (%)1Q20 Units1Q20 Market Share (%)
Samsung76,611.020.355,332.618.4
Apple58,550.815.540,920.113.6
Xiaomi48,938.612.929,678.49.9
Vivo38,715.210.222,324.47.4
OPPO38,393.210.223,948.98.0
Others116,781.730.9127,836.742.6
Total377,990.7100.0300,041.1100.0

Source: Gartner

Apple-Samsung

Au cours du quatrième trimestre de 2020, Apple était encore le leader du marché des smartphones, mais elle cède à nouveau cette position à Samsung. Un classement trimestriel est cependant tout relatif. Fin de l'année dernière, Apple s'était distinguée en lançant le nouvel iPhone, ce qui lui permit de connaître un pic dans ses ventes. Selon Gartner, Samsung a pu au trimestre écoulé regagner des parts de marché surtout grâce à ses bons chiffres de vente d'appareils proposés à moins de 150 dollars, et en introduisant son top-modèle, le Galaxy S21, au début de l'année.

Gartner fait observer enfin que le marché des smartphones ne souffre actuellement pas encore de la pénurie mondiale de puces. Mais l'analyste prévient que cela pourrait encore arriver, ce qui pourrait générer une hausse des prix moyens des appareils.

Au cours du premier trimestre de cette année, on a vendu 26 pour cent de smartphones en plus que durant la même période de l'année dernière. Pour les téléphones en général, il est question d'une hausse de 22 pour cent, selon l'analyste de marché Gartner.Il s'agit là d'une solide progression, mais Gartner même apporte la nuance, selon laquelle ces pourcentages sont anormalement élevés, parce que les ventes réalisées au début de 2020 avaient sérieusement régressé en raison du démarrage de la crise du corona. A présent, les gens effectuent des achats qu'ils avaient postposés et ce, parce que les prévisions sont meilleures.Sur le marché des smartphones, Samsung est de nouveau le numéro un, suivie par Apple, Xiaomi, Vivo et OPPO. Ce qui est étonnant, c'est que ce top cinq possède aujourd'hui 69 pour cent du marché, contre 57 pour cent il y a un an. Entre-temps, les ventes d'Huawei ont continué de stagner, à tel point que l'entreprise ne fait plus partie du top cinq. LG régresse elle aussi nettement. L'entreprise a du reste récemment annoncé qu'elle allait renoncer aux smartphones.Source: GartnerAu cours du quatrième trimestre de 2020, Apple était encore le leader du marché des smartphones, mais elle cède à nouveau cette position à Samsung. Un classement trimestriel est cependant tout relatif. Fin de l'année dernière, Apple s'était distinguée en lançant le nouvel iPhone, ce qui lui permit de connaître un pic dans ses ventes. Selon Gartner, Samsung a pu au trimestre écoulé regagner des parts de marché surtout grâce à ses bons chiffres de vente d'appareils proposés à moins de 150 dollars, et en introduisant son top-modèle, le Galaxy S21, au début de l'année.Gartner fait observer enfin que le marché des smartphones ne souffre actuellement pas encore de la pénurie mondiale de puces. Mais l'analyste prévient que cela pourrait encore arriver, ce qui pourrait générer une hausse des prix moyens des appareils.