Quiconque se déplace en vélo à Bruxelles, doit régulièrement se farcir pas mal de dénivelé. Si vous ne voulez pas arriver en sueur à destination, la propulsion électrique peut se révéler d'une grande aide dans les côtes bruxelloises, mais un vélo électrique lourd ne peut être que malaisément transportable dans le train. De nouvelles plates-formes y réagissent en louant des bicyclettes et trottinettes électriques à partager. Avec succès du reste, puisque ces moyens de locomotion gagnent en popularité.
...

Quiconque se déplace en vélo à Bruxelles, doit régulièrement se farcir pas mal de dénivelé. Si vous ne voulez pas arriver en sueur à destination, la propulsion électrique peut se révéler d'une grande aide dans les côtes bruxelloises, mais un vélo électrique lourd ne peut être que malaisément transportable dans le train. De nouvelles plates-formes y réagissent en louant des bicyclettes et trottinettes électriques à partager. Avec succès du reste, puisque ces moyens de locomotion gagnent en popularité.Même si 'Billy Bikes' n'est officiellement lancé qu'aujourd'hui même, la liste d'attente comprenait déjà plus de 11.000 personnes intéressées. Au terme d'une phase de test, durant laquelle 500 utilisateurs eurent accès à 150 e-vélos dans quatre communes bruxelloises, il est apparu que les deux roues bleus et noirs ne faisaient quasiment pas l'objet de vandalisme et de vol.Ces prochains mois, le parc sera porté à 300 unités, et tout le monde aura la possibilité de déverrouiller un Billy Bike. La plate-forme s'accompagne aussi d'une nouvelle appli, qui peut d'ores et déjà être téléchargée via le Google Play Store ou l'Apple App Store. Ce qui est étonnant, c'est que les utilisateurs peuvent ainsi réserver un vélo à l'avance, une fonction qui n'existe pas pour les trottinettes à partager de Lime ou Bird par exemple.L'année dernière, Billy Bike avait récolté 250.000 euros par le biais d'une campagne de financement participatif. La nouvelle appli Billy devrait devenir la prochaine étape du trajet de croissance de l'entreprise. Ses fondateurs Pierre de Schaetzen et Guillaume Verhaeghe veulent perfectionner les vélos à Bruxelles, afin de les lancer ensuite dans d'autres villes européennes. Ils sont convaincus que la demande de vélos électriques partagés ne sera pas forte qu'à Bruxelles. "Notre objectif est de voir à terme rouler les Billy Bikes dans toute l'Europe", déclare De Schaetzen.Les trottinettes électriques font elles aussi toujours davantage partie du tissu urbain bruxellois. L'été dernier, la startup bruxelloise Troty avait introduit les cinquante premières e-trottinettes. Entre-temps, les acteurs américains Bird et Lime ont également débarqué dans la capitale. La dernière citée annonce qu'elle met à présent 1.200 trottinettes électriques partagées à disposition. Le nombre total de kilomètres parcourus par celles-ci ces derniers mois dépasse déjà les 220.000."Les Bruxellois sont friands de moyens de transport alternatifs et durables, afin de se déplacer aisément et rapidement sur de petites distances en ville. Nous offrons une véritable solution au problème du premier et du dernier kilomètre", explique Benjamin Barnathan, General Manager Benelux chez Lime.La durée moyenne d'un trajet en trottinette électrique, selon Lime, est de sept minutes, et la distance moyenne parcourue est d'1,3 kilomètre. Ces engins semblent ainsi parfaitement complémentaires des déplacements en train ou en tram.Il n'est donc pas étrange qu'une entreprise comme Uber appelle les autorités européennes à investir davantage dans les transports publics. ''Comme les attentes en matière de mobilité changent rapidement, c'est le moment d'investir plus nettement dans un réseau de mobilité intégré basé sur les transports publics'', comme l'écrivait le directeur européen d'Uber, Pierre-Dimitri Gore-Coty, hier mardi sur son blog.Uber verrait d'un bon oeil de mettre la main sur Lime - avec laquelle elle avait déjà conclu une collaboration l'année dernière - ou son concurrent Bird. L'été dernier, le CEO d'Uber avait annoncé clairement que son entreprise allait se focaliser davantage sur la location de vélos et de trottinettes électriques. Uber avait précédemment déjà racheté Jump, une plate-forme qui propose des vélos et trottinettes électriques partagées dans diverses villes américaines. Ce concurrent américain de Billy Bikes lorgne aujourd'hui vers l'Europe, mais aussi vers la bourse.