Il a examiné la ligne du temps du candidat républicain controversé à l'élection présidentielle américaine. Il apparaît que plus de la moitié des tweets sont rédigés sur un appareil Android et l'autre moitié sur un iPhone. Or Trump possède un téléphone Android.

Les textes ont été également passés au peigne fin. L'utilisateur de l'iPhone recourt à des photos et à des hashtags, mais pas l'utilisateur de l'appareil Android. En outre, les tweets issus de l'appareil Android sont plus malveillants et négatifs et sont souvent expédiés tôt le matin, tandis que les tweets provenant de l'iPhone sont plus sympas et sont envoyés le midi. De tout cela, Robinson en arrive à la conclusion que les tweets les plus négatifs sont l'oeuvre de Trump même.

(ANP/WK)

Il a examiné la ligne du temps du candidat républicain controversé à l'élection présidentielle américaine. Il apparaît que plus de la moitié des tweets sont rédigés sur un appareil Android et l'autre moitié sur un iPhone. Or Trump possède un téléphone Android.Les textes ont été également passés au peigne fin. L'utilisateur de l'iPhone recourt à des photos et à des hashtags, mais pas l'utilisateur de l'appareil Android. En outre, les tweets issus de l'appareil Android sont plus malveillants et négatifs et sont souvent expédiés tôt le matin, tandis que les tweets provenant de l'iPhone sont plus sympas et sont envoyés le midi. De tout cela, Robinson en arrive à la conclusion que les tweets les plus négatifs sont l'oeuvre de Trump même.(ANP/WK)