L'année dernière, Proximus a empoché en moyenne 16,6 euros sur chaque giga-octet vendu. C'est plus que les 81 autres opérateurs télécoms, dont la consommation de données mobiles a été examinée par Tefficient. Au classement, Orange occupe la troisième place avec 13,5 euros par giga-octet, et Telenet/BASE la dixième avec 9,5 euros par giga-octet. Le cabinet d'analystes a calculé ces chiffres sur base de la consommation rapportée. Pour ce qui est du nombre de giga-octets par carte SIM, les opérateurs belges figurent parmi les derniers, peut-on lire dans le rapport.

La consommation de données mobiles face au chiffre d'affaires par giga-octet © Tefficient

Les analystes constatent que Proximus a gagné pas moins de 107 euros de plus que l'opérateur ayant enregistré le chiffre d'affaires le plus faible par giga-octet (Jio en Inde). Pour Proximus, cet apport a cependant diminué de plus de 10 euros par rapport à 2017, lorsque l'entreprise télécom avait encore engrangé 27,2 euros par giga-octet. Ce recul est du reste observé chez tous les autres opérateurs européens, même si le cabinet d'analystes signale que ce processus est encore nettement plus rapide sur le marché asiatique.

© Tefficient

Le ministre en charge des télécommunications Philippe De Backer (Open VLD) déclare dans une réaction à l'étude qu'il faudrait davantage de concurrence sur le marché belge. De Backer plaide depuis assez longtemps déjà pour permettre l'arrivée d'un quatrième acteur et pour réduire la participation de l'Etat dans Proximus.

L'utilisation de données en croissance la plus rapide chez Orange

Tefficient fait observer que le trafic mobile chez Orange Belgium a singulièrement fortement crû l'année dernière. Avec une hausse de 77 pour cent, Orange fut du reste l'opérateur à la croissance la plus rapide en Europe. C'est en février 2018 qu'Orange avait lancé le premier abonnement mobile entièrement 'illimité' en Belgique. Avec un abonnement 'Aigle', les clients peuvent pour 40 euros consommer autant de données qu'ils le souhaitent, même si la vitesse est ramenée à 512 kbits par seconde après 20 giga-octets. A l'entendre, Orange a vendu l'année dernière un nombre record d'abonnements mobiles à de nouveaux clients. Fin de l'année passée et début de 2019, Proximus et Telenet/BASE ont copié la stratégie d'Orange en proposant également des abonnements 'illimités'.