Gartner s'attend pour cette année à ce que 3,9 billions de dollars soient dépensés dans IT, ce qui serait 6,1 pour cent de plus qu'en 2020. L'analyste de marché fait observer que le coronavirus a d'une part impacté le marché, mais qu'il a d'autre part accru la vitesse de la transformation numérique, et que les entreprises ont investi pour permettre le télétravail ou la distanciation sociale.

Cette tendance devrait se poursuivre cette année. 'Les entreprises investiront dans l'IT d'une manière répondant à leurs attentes de croissance, pas à leur chiffre d'affaires actuel. Les projets à faible 'time to value' (valeur temporelle) se verront accorder plus d'argent et d'attention tout au long de 2021', déclare John-David Lovelock, research vicepresident chez Gartner.

Quasiment tous les segments vont progresser, mais les logiciels professionnels croîtront le plus (+8,8 pour cent). Il est question ici entre autres d'investissements dans le télétravail. En hausse de 8 pour cent, le matériel sera le deuxième segment à croître le plus. Les services IT et les systèmes pour centres de données connaitront également une hausse de huit pour cent de leurs ventes. Quant aux services de communication, le groupe le plus important, ils progresseront de 4,5 pour cent.

Pour tous les segments, Gartner s'attend à ce que les entreprises continuent d'investir dans le télétravail. Cette année, 332,9 milliards de dollars devraient y être injectés, soit 4,9 pour cent de plus qu'en 2020.

Gartner
© Gartner

Par secteur d'activité et par pays, l'analyse de marché apporte la nuance, selon laquelle les dépenses réelles pourraient être encore sujettes à des problèmes et à des mesures gouvernementales locaux. Des facteurs géopolitiques tels le Brexit ou les tensions entre les Etats-Unis et la Chine pourraient ici et là aussi provoquer une diminution des dépenses.

Le méga-endettement dû au corona, inférieur de moitié à ce qui avait été prévu

En même temps, il nous faire observer que les prévisions faites par Gartner il y a un peu moins d'un an, ne se sont pas vraiment vérifiées. En mai 2020, l'analyste signalait encore qu'il y aurait un recul de huit pour cent par rapport à 2019 et en juin, il revit sa prévision à 7,3 pour cent de baisse. Aujourd'hui, il semble qu'il s'agisse d'une régression de 3,2 pour cent.

C'est certes là encore et toujours un important recul quand on sait que l'organisation annonçait initialement 3,4 pour cent de croissance. Si on place l'attente de 2020, avant la propagation du corona, à côté des chiffres de 2020, la différence est de 171 milliards de dollars. C'est beaucoup, mais plus de la moitié moins que les 409 milliards dollars de perte prévus à l'origine pour le secteur.

Autrement dit, même durant une pandémie, l'impact sur les dépenses IT totales est resté limité et ce, même si les budgets et les priorités se sont fortement déplacés.

Gartner s'attend pour cette année à ce que 3,9 billions de dollars soient dépensés dans IT, ce qui serait 6,1 pour cent de plus qu'en 2020. L'analyste de marché fait observer que le coronavirus a d'une part impacté le marché, mais qu'il a d'autre part accru la vitesse de la transformation numérique, et que les entreprises ont investi pour permettre le télétravail ou la distanciation sociale.Cette tendance devrait se poursuivre cette année. 'Les entreprises investiront dans l'IT d'une manière répondant à leurs attentes de croissance, pas à leur chiffre d'affaires actuel. Les projets à faible 'time to value' (valeur temporelle) se verront accorder plus d'argent et d'attention tout au long de 2021', déclare John-David Lovelock, research vicepresident chez Gartner.Quasiment tous les segments vont progresser, mais les logiciels professionnels croîtront le plus (+8,8 pour cent). Il est question ici entre autres d'investissements dans le télétravail. En hausse de 8 pour cent, le matériel sera le deuxième segment à croître le plus. Les services IT et les systèmes pour centres de données connaitront également une hausse de huit pour cent de leurs ventes. Quant aux services de communication, le groupe le plus important, ils progresseront de 4,5 pour cent.Pour tous les segments, Gartner s'attend à ce que les entreprises continuent d'investir dans le télétravail. Cette année, 332,9 milliards de dollars devraient y être injectés, soit 4,9 pour cent de plus qu'en 2020.Par secteur d'activité et par pays, l'analyse de marché apporte la nuance, selon laquelle les dépenses réelles pourraient être encore sujettes à des problèmes et à des mesures gouvernementales locaux. Des facteurs géopolitiques tels le Brexit ou les tensions entre les Etats-Unis et la Chine pourraient ici et là aussi provoquer une diminution des dépenses.Le méga-endettement dû au corona, inférieur de moitié à ce qui avait été prévuEn même temps, il nous faire observer que les prévisions faites par Gartner il y a un peu moins d'un an, ne se sont pas vraiment vérifiées. En mai 2020, l'analyste signalait encore qu'il y aurait un recul de huit pour cent par rapport à 2019 et en juin, il revit sa prévision à 7,3 pour cent de baisse. Aujourd'hui, il semble qu'il s'agisse d'une régression de 3,2 pour cent.C'est certes là encore et toujours un important recul quand on sait que l'organisation annonçait initialement 3,4 pour cent de croissance. Si on place l'attente de 2020, avant la propagation du corona, à côté des chiffres de 2020, la différence est de 171 milliards de dollars. C'est beaucoup, mais plus de la moitié moins que les 409 milliards dollars de perte prévus à l'origine pour le secteur.Autrement dit, même durant une pandémie, l'impact sur les dépenses IT totales est resté limité et ce, même si les budgets et les priorités se sont fortement déplacés.