Le contrôleur américain mène l'enquête pour savoir si Facebook a racheté Instagram et Whatsapp, devenues entre-temps des filiales de l'entreprise, parce qu'elles étaient des concurrents potentiels, capables de menacer sa position sur le marché. Voilà ce que révèle le journal d'affaires américain The Wall Street Journal sur base des dires d'initiés.

La politique de rachats de Facebook est au centre de l'enquête, selon ces mêmes sources. Le FTC a par conséquent pris contact avec les fondateurs des différentes entreprises rachetées par Facebook.

En juin déjà, on apprenait que les autorités américaines allaient mener une enquête sur la position dominante d'Amazon, de Google et de Facebook. Dans ce contexte, le FTC était chargé d'examiner Amazon et Facebook à la loupe, alors que la Justice entamait une enquête de cartel à l'encontre de Google. Facebook elle-même signala la semaine dernière que le FTC avait lancé une enquête antitrust contre elle, sans cependant entrer dans les détails.

Cela fait quelque temps déjà que Facebook se trouve dans la ligne de mire. Récemment encore, l'entreprise s'était vu infliger une amende de 5 milliards de dollars à cause de quelques scandales causés par le non-respect de la vie privée. L'enquête porte aussi sur l'abus de position dominante par l'entreprise. De plus, Facebook fait l'objet de critiques, parce qu'elle en fait trop peu contre la désinformation et l'immixtion étrangère dans les élections aux Etats-Unis et en Europe notamment.