Cette année, les pouvoirs publics dépenseront à l'échelle mondiale 438 milliards de dollars dans l'IT. Ce sera 0,6 pour cent de moins qu'en 2019. Pour l'Europe Occidentale, il s'agira de 94 milliards de dollars.

Cette très légère baisse contraste fortement avec les dépenses IT mondiales (3,5 billions de dollars), qui chuteront de 7,3 pour cent. Pour l'IT professionnelle, il sera question de 2,7 billions de dollars, en recul de 8 pour cent.

"Les institutions publiques accélèrent leurs dépenses IT en matière de services numériques, soins de santé publics, service sociaux, enseignement et recyclage de personnel touché par la pandémie du covid-19", déclare Irma Fabular, senior research director chez Gartner.

Si on regarde de plus près les dépenses, quasiment tous les segments seront en recul. Seuls les services IT conserveront une croissance nulle, alors que les dépenses en logiciel progresseront de 4,4 pour cent.

., Gartner
. © Gartner

Gartner estime que les pouvoirs publics investiront dans des systèmes permettant de contrôler le coronavirus et les infections ou que l'infrastructure sera modernisée pour pouvoir développer des outils en vue de combattre ou de surveiller le virus.

En même temps, l'analyste s'attend au report des projets IT moins urgents, notamment l'ERP ou la robotisation. L'adoption du nuage continuera de s'accélérer, ce qui fait que les dépenses en serveurs et stockage sur site diminueront.

Cette année, les pouvoirs publics dépenseront à l'échelle mondiale 438 milliards de dollars dans l'IT. Ce sera 0,6 pour cent de moins qu'en 2019. Pour l'Europe Occidentale, il s'agira de 94 milliards de dollars.Cette très légère baisse contraste fortement avec les dépenses IT mondiales (3,5 billions de dollars), qui chuteront de 7,3 pour cent. Pour l'IT professionnelle, il sera question de 2,7 billions de dollars, en recul de 8 pour cent."Les institutions publiques accélèrent leurs dépenses IT en matière de services numériques, soins de santé publics, service sociaux, enseignement et recyclage de personnel touché par la pandémie du covid-19", déclare Irma Fabular, senior research director chez Gartner.Si on regarde de plus près les dépenses, quasiment tous les segments seront en recul. Seuls les services IT conserveront une croissance nulle, alors que les dépenses en logiciel progresseront de 4,4 pour cent.Gartner estime que les pouvoirs publics investiront dans des systèmes permettant de contrôler le coronavirus et les infections ou que l'infrastructure sera modernisée pour pouvoir développer des outils en vue de combattre ou de surveiller le virus.En même temps, l'analyste s'attend au report des projets IT moins urgents, notamment l'ERP ou la robotisation. L'adoption du nuage continuera de s'accélérer, ce qui fait que les dépenses en serveurs et stockage sur site diminueront.