Le télescope Hubble avait connu une panne fin octobre. Tous ses instruments s'étaient mis en mode sécurité, et la recherche scientifique fut interrompue. En juin déjà, Hubble avait été aux prises avec des problèmes d'alimentation électrique. Leur résolution avait alors duré un mois.

Hubble avait été lancé en avril 1990. Cela fait donc plus de 31 ans déjà qu'il tourne en orbite autour de la Terre à une altitude de plus de 500 kilomètres. Le télescope spatial a notamment exploré des galaxies reculées, ce qui a permis aux scientifiques d'obtenir une meilleure image de la naissance de l'univers. Hubble a aussi réalisé des prises de vue de lointaines nébuleuses. La dernière maintenance du télescope remonte à 2009. On ignore combien de temps les instruments fonctionneront encore. Si la NASA abandonne Hubble à son sort, il pourrait au cours de la prochaine décennie dévier lentement de sa trajectoire en direction de la Terre pour finalement se consumer dans l'atmosphère.

C'est plus tard ce mois-ci que devrait être lancé le successeur d'Hubble. Il s'agit du télescope spatial James Webb, qui a été construit conjointement par les Etats-Unis, l'Europe et le Canada. James Webb utilisera la technologie infrarouge et aura une capacité 'visuelle' plus profonde et plus nette que celle d'Hubble.

Le télescope Hubble avait connu une panne fin octobre. Tous ses instruments s'étaient mis en mode sécurité, et la recherche scientifique fut interrompue. En juin déjà, Hubble avait été aux prises avec des problèmes d'alimentation électrique. Leur résolution avait alors duré un mois.Hubble avait été lancé en avril 1990. Cela fait donc plus de 31 ans déjà qu'il tourne en orbite autour de la Terre à une altitude de plus de 500 kilomètres. Le télescope spatial a notamment exploré des galaxies reculées, ce qui a permis aux scientifiques d'obtenir une meilleure image de la naissance de l'univers. Hubble a aussi réalisé des prises de vue de lointaines nébuleuses. La dernière maintenance du télescope remonte à 2009. On ignore combien de temps les instruments fonctionneront encore. Si la NASA abandonne Hubble à son sort, il pourrait au cours de la prochaine décennie dévier lentement de sa trajectoire en direction de la Terre pour finalement se consumer dans l'atmosphère.C'est plus tard ce mois-ci que devrait être lancé le successeur d'Hubble. Il s'agit du télescope spatial James Webb, qui a été construit conjointement par les Etats-Unis, l'Europe et le Canada. James Webb utilisera la technologie infrarouge et aura une capacité 'visuelle' plus profonde et plus nette que celle d'Hubble.