Le site fermera ses portes le 5 septembre. L'upload de vidéos n'est déjà plus possible actuellement et l'achat de crédits ou d'abonnements a également été suspendu. Les abonnés ne seront plus facturés à partir du 1er août.

Aucune déclaration officielle n'a été faite à propos de la fermeture. On ne retrouve aucune annonce, ni sur le site, ni sur les réseaux sociaux. Par contre, on peut lire des informations concernant la fermeture dans la section FAQ du site. C'est Laila Mickelwait, une activiste qui se bat depuis un certain temps contre les sites de MindGeek, qui a annoncé la nouvelle au monde entier.

Exploitation sexuelle de mineurs et trafic d'êtres humains

La fermeture du site est très probablement liée aux nombreux procès auxquels la maison mère MindGeek doit faire face. Le plus récent remonte à juin et a été intenté par 34 femmes, qui dénoncent la présence de trafic d'êtres humains, d'exploitation sexuelle de mineurs, de viols et d'images sexuelles sans consentement sur le site.

MindGeek possède de nombreux sites pornographiques, dont Pornhub est le plus célèbre. Pornhub tente régulièrement de redorer son blason avec des actions ludiques ou des publications concernant les genres populaires dans tel ou tel pays. Mais sous ces messages enjoués se cache une plateforme contenant de nombreux abus auxquels la société n'a pas tenté de mettre fin durant des années. Voilà pourquoi l'entreprise canadienne est sous le feu des critiques depuis longtemps pour avoir toléré ou très peu contrôlé les contenus pendant des années.

Suspension des services de paiement

Au début de l'année dernière, Laila Mickelwait a lancé une pétition pour dénoncer les pratiques de MindGeek. La situation s'est aggravée lorsque le New York Times a rédigé un article détaillé dénonçant le fait que Pornhub proposait également des images d'abus et de mineurs. Peu de temps après, Visa et Mastercard ont également annoncé qu'ils ne souhaitaient plus assurer les services de paiement de la société.

Presque toutes les vidéos créées par des utilisateurs ont été retirées de Pornhub et la société a annoncé qu'elle vérifierait désormais plus strictement l'identité et l'âge des personnes déposant des contenus ainsi que des personnes figurant sur les vidéos. Une collaboration s'est également nouée avec des organisations de lutte contre l'exploitation sexuelle de mineurs, comme Child Focus.

On ignore pourquoi seul XTube ferme ses portes et si d'autres sites de la société mère connaîtront le même sort. Peu de choses semblaient avoir changé jusqu'à présent pour les sites apparentés, tels que XTube. Mais avec le nombre croissant de poursuites judiciaires, MindGeek pourrait tenter de limiter les dégâts en fermant un certain nombre de marques.

Le site fermera ses portes le 5 septembre. L'upload de vidéos n'est déjà plus possible actuellement et l'achat de crédits ou d'abonnements a également été suspendu. Les abonnés ne seront plus facturés à partir du 1er août.Aucune déclaration officielle n'a été faite à propos de la fermeture. On ne retrouve aucune annonce, ni sur le site, ni sur les réseaux sociaux. Par contre, on peut lire des informations concernant la fermeture dans la section FAQ du site. C'est Laila Mickelwait, une activiste qui se bat depuis un certain temps contre les sites de MindGeek, qui a annoncé la nouvelle au monde entier.La fermeture du site est très probablement liée aux nombreux procès auxquels la maison mère MindGeek doit faire face. Le plus récent remonte à juin et a été intenté par 34 femmes, qui dénoncent la présence de trafic d'êtres humains, d'exploitation sexuelle de mineurs, de viols et d'images sexuelles sans consentement sur le site.MindGeek possède de nombreux sites pornographiques, dont Pornhub est le plus célèbre. Pornhub tente régulièrement de redorer son blason avec des actions ludiques ou des publications concernant les genres populaires dans tel ou tel pays. Mais sous ces messages enjoués se cache une plateforme contenant de nombreux abus auxquels la société n'a pas tenté de mettre fin durant des années. Voilà pourquoi l'entreprise canadienne est sous le feu des critiques depuis longtemps pour avoir toléré ou très peu contrôlé les contenus pendant des années.Au début de l'année dernière, Laila Mickelwait a lancé une pétition pour dénoncer les pratiques de MindGeek. La situation s'est aggravée lorsque le New York Times a rédigé un article détaillé dénonçant le fait que Pornhub proposait également des images d'abus et de mineurs. Peu de temps après, Visa et Mastercard ont également annoncé qu'ils ne souhaitaient plus assurer les services de paiement de la société. Presque toutes les vidéos créées par des utilisateurs ont été retirées de Pornhub et la société a annoncé qu'elle vérifierait désormais plus strictement l'identité et l'âge des personnes déposant des contenus ainsi que des personnes figurant sur les vidéos. Une collaboration s'est également nouée avec des organisations de lutte contre l'exploitation sexuelle de mineurs, comme Child Focus.On ignore pourquoi seul XTube ferme ses portes et si d'autres sites de la société mère connaîtront le même sort. Peu de choses semblaient avoir changé jusqu'à présent pour les sites apparentés, tels que XTube. Mais avec le nombre croissant de poursuites judiciaires, MindGeek pourrait tenter de limiter les dégâts en fermant un certain nombre de marques.