C'est en juin que Mayer prendra sa nouvelle fonction chez TikTok. L'appli, permettant aux utilisateurs de partager de brèves vidéos avec des gags ou de la danse par exemple, constitue en raison de sa forte croissance ces dernières années un sérieux concurrent pour les géants des médias sociaux tels Facebook. TikTok, active sous l'appellation Douyin dans son pays d'origine, la Chine, a été entre-temps téléchargée plus de deux milliards de fois.

Malgré son énorme succès, l'appli vidéo n'en est pas moins controversée. Aux Pays-Bas, l'Autoriteit Persoonsgegevens vient en effet de démarrer une enquête à son égard. Le contrôleur néerlandais veut savoir comment TikTok traite le respect de la vie privée des nombreux jeunes utilisateurs. Et aux Etats-Unis, la société-mère ByteDance avait l'année dernière déjà trouvé un arrangement avec le contrôleur du marché FTC, ce qui lui avait permis d'éviter toute poursuite supplémentaire à propos de la collecte spontanée de données d'enfants.

Moment difficile

Pour le géant des loisirs Disney, le départ de Mayer arrive à un moment pour le moins difficile. La branche de streaming Disney+, permettant par exemple de visionner tous les films de Star Wars, est l'une des rares à rapporter encore de l'argent à l'entreprise. Les parcs d'attractions et le studio de cinéma pâtissent en effet pour l'instant des effets du confinement.

Tout se passe en revanche particulièrement bien pour le service de diffusion Disney+. Le concurrent de Netflix a récemment annoncé avoir franchi le cap des 50 millions d'abonnés, alors que le service n'existe que depuis novembre 2019 et n'est pas encore disponible partout dans le monde. Entre-temps, on a appris que Disney+ débarquera en septembre dans notre pays aussi.

C'est en juin que Mayer prendra sa nouvelle fonction chez TikTok. L'appli, permettant aux utilisateurs de partager de brèves vidéos avec des gags ou de la danse par exemple, constitue en raison de sa forte croissance ces dernières années un sérieux concurrent pour les géants des médias sociaux tels Facebook. TikTok, active sous l'appellation Douyin dans son pays d'origine, la Chine, a été entre-temps téléchargée plus de deux milliards de fois.Malgré son énorme succès, l'appli vidéo n'en est pas moins controversée. Aux Pays-Bas, l'Autoriteit Persoonsgegevens vient en effet de démarrer une enquête à son égard. Le contrôleur néerlandais veut savoir comment TikTok traite le respect de la vie privée des nombreux jeunes utilisateurs. Et aux Etats-Unis, la société-mère ByteDance avait l'année dernière déjà trouvé un arrangement avec le contrôleur du marché FTC, ce qui lui avait permis d'éviter toute poursuite supplémentaire à propos de la collecte spontanée de données d'enfants.Moment difficilePour le géant des loisirs Disney, le départ de Mayer arrive à un moment pour le moins difficile. La branche de streaming Disney+, permettant par exemple de visionner tous les films de Star Wars, est l'une des rares à rapporter encore de l'argent à l'entreprise. Les parcs d'attractions et le studio de cinéma pâtissent en effet pour l'instant des effets du confinement.Tout se passe en revanche particulièrement bien pour le service de diffusion Disney+. Le concurrent de Netflix a récemment annoncé avoir franchi le cap des 50 millions d'abonnés, alors que le service n'existe que depuis novembre 2019 et n'est pas encore disponible partout dans le monde. Entre-temps, on a appris que Disney+ débarquera en septembre dans notre pays aussi.