Dans les milieux 'blockchain', la sécurité est depuis assez longtemps un sujet brûlant. Avec le 'cold wallet' de NGRAVE se manifeste enfin une solution sécurisée de conservation des clés. Grâce notamment à l'imec et à COSIC, l'équipe de cryptographie appliquée de la KU Leuven, la jeune pousse a mis au point un élément matériel entièrement airgapped via la technologie QR. Il n'a aucun lien direct avec internet, ce qui fait qu'il est quasiment impossible à pirater.

'Le fait que notre produit soit réellement très sûr à utiliser, est souligné par le score EAL7 qu'a reçu notre couche de sécurité ultime', explique le co-fondateur Ruben Merre. 'C'est là le niveau maximal possible, alors que même beaucoup de banques et d'autres solutions 'fintech' en restent à EAL5 ou tout au plus à EAL6.' A présent que la phase de prototypage est terminée, Merre observe que la jeune pousse est lentement accueillie à bras ouverts dans l'ensemble du monde des chaînes de blocs. 'Nous avons ainsi obtenu l'approbation d'autorités dans le domaine - avec lesquelles nous nous arrangerons bientôt - et d'autres acteurs en vue. Comme l'accélérateur Frankfurt par exemple, l'un des laboratoires innovants de pointe en 'fintech' et 'blockchain'.'

NGRAVE est donc prête à un lancement commercial. A partir du 26 mai, son produit pourra être commandé via une campagne de financement participatif Indiegogo. 'La livraison est planifiée pour octobre', précise Merre. 'Nous avons aussi prévu une campagne de 'crowdlending' avec Winwinner, quelque part en été, par laquelle nous espérons recueillir entre 75.000 et 300.000 euros. Cela dépendra un peu du nombre de précommandes. D'ici la fin de 2020, nous envisagerions alors une phase de capital-risque.'

Dans les milieux 'blockchain', la sécurité est depuis assez longtemps un sujet brûlant. Avec le 'cold wallet' de NGRAVE se manifeste enfin une solution sécurisée de conservation des clés. Grâce notamment à l'imec et à COSIC, l'équipe de cryptographie appliquée de la KU Leuven, la jeune pousse a mis au point un élément matériel entièrement airgapped via la technologie QR. Il n'a aucun lien direct avec internet, ce qui fait qu'il est quasiment impossible à pirater.'Le fait que notre produit soit réellement très sûr à utiliser, est souligné par le score EAL7 qu'a reçu notre couche de sécurité ultime', explique le co-fondateur Ruben Merre. 'C'est là le niveau maximal possible, alors que même beaucoup de banques et d'autres solutions 'fintech' en restent à EAL5 ou tout au plus à EAL6.' A présent que la phase de prototypage est terminée, Merre observe que la jeune pousse est lentement accueillie à bras ouverts dans l'ensemble du monde des chaînes de blocs. 'Nous avons ainsi obtenu l'approbation d'autorités dans le domaine - avec lesquelles nous nous arrangerons bientôt - et d'autres acteurs en vue. Comme l'accélérateur Frankfurt par exemple, l'un des laboratoires innovants de pointe en 'fintech' et 'blockchain'.'NGRAVE est donc prête à un lancement commercial. A partir du 26 mai, son produit pourra être commandé via une campagne de financement participatif Indiegogo. 'La livraison est planifiée pour octobre', précise Merre. 'Nous avons aussi prévu une campagne de 'crowdlending' avec Winwinner, quelque part en été, par laquelle nous espérons recueillir entre 75.000 et 300.000 euros. Cela dépendra un peu du nombre de précommandes. D'ici la fin de 2020, nous envisagerions alors une phase de capital-risque.'