Unifly se spécialise dans les logiciels de gestion et de traçage des drones. Les pilotes peuvent utiliser sa plateforme pour demander et faire approuver des vols, en tenant notamment compte des zones d'interdiction de survol et des législations spécifiques.

En 2016, l'entreprise avait déjà recueilli 5 millions d'euros, auxquels viennent aujourd'hui s'ajouter 17 millions supplémentaires. Parmi les nouveaux investisseurs figurent DFS, l'organisme de gestion du trafic aérien allemand, et la SFPI (Société Fédérale de Participations et d'Investissements belge). Certains investisseurs historiques sont à nouveau de la partie : Terra Drone, l'entreprise japonaise qui fournit des services au moyen de drones, GBIC et PMV. C'est la banque d'investissement européenne Bryan, Garnier & Co qui a conseillé la recapitalisation.

"Grâce à cette recapitalisation, Unifly peut continuer à exercer ses activités de pionnier et étoffer son offre. Celle-ci comprend maintenant le BLIP, qui fait office de plaque d'immatriculation électronique pour les drones, et permet une localisation extrêmement précise des drones", affirme Marc Kegelaers, CEO d'Unifly.

Unifly a été couronnée Start-up of the Year par Data News en 2018. Elle poursuit cette année encore sa collaboration avec Huawei. Au début de cette année, elle a lancé sa plaque d'immatriculation électronique pour les drones : le BLIP. Les prestataires de services de navigation aérienne d'Allemagne, de Belgique, du Danemark et d'Autriche comptent, entre autres, parmi les clients actuels. Notons que l'entreprise exerce également ses activités dans certaines régions des États-Unis.