Tengu, une scale-up fondée il y a quatre ans dans la région gantoise, développe une application destinée à gérer l'environnement data des analystes et à faciliter ainsi la vie des chercheurs en données. L'entreprise a, dans le cadre d'une nouvelle phase de capitalisation, recueilli 700.000 euros de la part de la société flamande d'investissement PMV, d'Ahorn BV et de quelques business angels, dont Bruno Lowagie et Ingeborg Willaert. Avec l'argent récolté, l'entreprise souhaite surtout progresser en Belgique et en dehors, mais avant tout sur le marché européen. L'équipe directoriale notamment sera étoffée.

Tengu a conçu une Platform-as-a-Service pour la gestion des données. Cela signifie entre autres que les données qui, dans une entreprise, sont réparties entre plusieurs équipes, sont regroupées pour être facilement consultées. "Les organisations utilisent des données pour prendre de meilleures décisions stratégiques. Il n'empêche qu'on voit que des analystes consacrent 80 pour cent de leur temps à trouver et filtrer les données correctes, alors même que leur expertise réside dans la création de notions tirées de ces données", déclare Thomas Vanhove, co-fondateur et CEO de Tengu, dans un communiqué de presse. "Tengu effectue à leur place ce travail peu productif en recourant à l'automatisation, à la structuration et à la simplification de leurs processus data."

Tengu, une scale-up fondée il y a quatre ans dans la région gantoise, développe une application destinée à gérer l'environnement data des analystes et à faciliter ainsi la vie des chercheurs en données. L'entreprise a, dans le cadre d'une nouvelle phase de capitalisation, recueilli 700.000 euros de la part de la société flamande d'investissement PMV, d'Ahorn BV et de quelques business angels, dont Bruno Lowagie et Ingeborg Willaert. Avec l'argent récolté, l'entreprise souhaite surtout progresser en Belgique et en dehors, mais avant tout sur le marché européen. L'équipe directoriale notamment sera étoffée.Tengu a conçu une Platform-as-a-Service pour la gestion des données. Cela signifie entre autres que les données qui, dans une entreprise, sont réparties entre plusieurs équipes, sont regroupées pour être facilement consultées. "Les organisations utilisent des données pour prendre de meilleures décisions stratégiques. Il n'empêche qu'on voit que des analystes consacrent 80 pour cent de leur temps à trouver et filtrer les données correctes, alors même que leur expertise réside dans la création de notions tirées de ces données", déclare Thomas Vanhove, co-fondateur et CEO de Tengu, dans un communiqué de presse. "Tengu effectue à leur place ce travail peu productif en recourant à l'automatisation, à la structuration et à la simplification de leurs processus data."