L'homologue chinois de l'entreprise américaine Amazon est parvenu à faire progresser ses ventes de plus d'un tiers et à plus que doubler son bénéfice.

L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 21,8 milliards de dollars et en a conservé 6,6 milliards au bout du compte. Alibaba a ainsi fait sensiblement mieux que ce que les analystes avaient prévu. Le géant de l'e-commerce profite d'une croissance progressive des dépenses des consommateurs en Chine, où l'économie se relève petit à petit.

Alibaba et son plus proche rival JD.com ont de nouveau établi de nouvelles ventes record lors d'un événement commercial qui eut lieu en juin dernier. A l'époque, nombre de Chinois furent tentés par de fortes remises à effectuer des achats qu'ils avaient précédemment postposés en raison du confinement instauré dans le pays.

Difficultés aux Etats-Unis

Au cours des trois premiers mois de 2020, Alibaba avait crû beaucoup plus lentement que durant les trimestres précédents. Les mesures prises en raison du coronavirus ont cependant fait progresser le chiffre d'affaires tiré des services dans le nuage, du fait que davantage de personnes devaient travailler à domicile.

Alibaba a récemment encore dû affronter de nouvelles difficultés. Le président Donald Trump a en effet annoncé vouloir interdire d'Alibaba aux Etats-Unis. Plus tôt cette semaine, le ministre américain du commerce Wilbur Ross a toutefois tenté de calmer le jeu. Selon lui, Alibaba ne serait provisoirement pas inquiété, étant donné que Washington est encore activement focalisé sur l'équipement réseautique suspecté d'espionnage d'Huawei et de TikTok. Cette dernière - l'appli de vidéos très populaire - collecterait trop de données de ses utilisateurs, et les politiciens américains craignent que ces données tombent entre les mains des autorités chinoises.

L'homologue chinois de l'entreprise américaine Amazon est parvenu à faire progresser ses ventes de plus d'un tiers et à plus que doubler son bénéfice.L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 21,8 milliards de dollars et en a conservé 6,6 milliards au bout du compte. Alibaba a ainsi fait sensiblement mieux que ce que les analystes avaient prévu. Le géant de l'e-commerce profite d'une croissance progressive des dépenses des consommateurs en Chine, où l'économie se relève petit à petit.Alibaba et son plus proche rival JD.com ont de nouveau établi de nouvelles ventes record lors d'un événement commercial qui eut lieu en juin dernier. A l'époque, nombre de Chinois furent tentés par de fortes remises à effectuer des achats qu'ils avaient précédemment postposés en raison du confinement instauré dans le pays.Difficultés aux Etats-UnisAu cours des trois premiers mois de 2020, Alibaba avait crû beaucoup plus lentement que durant les trimestres précédents. Les mesures prises en raison du coronavirus ont cependant fait progresser le chiffre d'affaires tiré des services dans le nuage, du fait que davantage de personnes devaient travailler à domicile.Alibaba a récemment encore dû affronter de nouvelles difficultés. Le président Donald Trump a en effet annoncé vouloir interdire d'Alibaba aux Etats-Unis. Plus tôt cette semaine, le ministre américain du commerce Wilbur Ross a toutefois tenté de calmer le jeu. Selon lui, Alibaba ne serait provisoirement pas inquiété, étant donné que Washington est encore activement focalisé sur l'équipement réseautique suspecté d'espionnage d'Huawei et de TikTok. Cette dernière - l'appli de vidéos très populaire - collecterait trop de données de ses utilisateurs, et les politiciens américains craignent que ces données tombent entre les mains des autorités chinoises.