Ouassari a créé MolenGeek en 2015. Ce projet a reçu le soutien du géant internet Google notamment et s'est étendu ces dernières années à d'autres villes tant en Belgique qu'à l'étranger. Ibrahim Ouassari est aussi le fondateur et le CEO de l'entreprise IT UrbanTech.

Ouassari, qui a été nommé pour quatre ans, est le seul nouveau venu à prendre place au sein du conseil d'administration de Proximus. En outre, les actionnaires ont aussi voté en faveur d'un prolongement de deux mandats. L'entrepreneur technologique Pierre Demuelenaere garde ainsi son statut d'administrateur indépendant. Il est cependant renommé pour deux ans seulement, parce que les administrateurs ne peuvent siéger que douze années durant. Par ailleurs, l'ex-commissaire européen Karel De Gucht (Open Vld) reste lui aussi à bord, puisqu'il est renommé pour une nouvelle période de quatre ans. De Gucht siège au sein du conseil d'administration au nom du gouvernement fédéral, qui possède plus de la moitié des actions de l'entreprise télécom.

De Clerck président un an de plus

Chez Proximus, un administrateur reçoit une rétribution annuelle de 25.000 euros, un jeton de présence de 5.000 euros par réunion du conseil d'administration, ainsi qu'un jeton de présence de 2.500 euros par réunion du comité consultatif. Ce dernier montant est doublé, si l'administrateur est aussi président du comité. De plus, une rétribution annuelle fixe de 2.000 euros est prévue pour les frais de communication.

L'ex-politicien du CDV Stefaan De Clerck gardera une année encore sa fonction de président du conseil d'administration. L'an prochain, un nouveau président devra être désigné, parce que De Clerck aura alors atteint la limite d'âge de 70 ans.

Ouassari a créé MolenGeek en 2015. Ce projet a reçu le soutien du géant internet Google notamment et s'est étendu ces dernières années à d'autres villes tant en Belgique qu'à l'étranger. Ibrahim Ouassari est aussi le fondateur et le CEO de l'entreprise IT UrbanTech.Ouassari, qui a été nommé pour quatre ans, est le seul nouveau venu à prendre place au sein du conseil d'administration de Proximus. En outre, les actionnaires ont aussi voté en faveur d'un prolongement de deux mandats. L'entrepreneur technologique Pierre Demuelenaere garde ainsi son statut d'administrateur indépendant. Il est cependant renommé pour deux ans seulement, parce que les administrateurs ne peuvent siéger que douze années durant. Par ailleurs, l'ex-commissaire européen Karel De Gucht (Open Vld) reste lui aussi à bord, puisqu'il est renommé pour une nouvelle période de quatre ans. De Gucht siège au sein du conseil d'administration au nom du gouvernement fédéral, qui possède plus de la moitié des actions de l'entreprise télécom.Chez Proximus, un administrateur reçoit une rétribution annuelle de 25.000 euros, un jeton de présence de 5.000 euros par réunion du conseil d'administration, ainsi qu'un jeton de présence de 2.500 euros par réunion du comité consultatif. Ce dernier montant est doublé, si l'administrateur est aussi président du comité. De plus, une rétribution annuelle fixe de 2.000 euros est prévue pour les frais de communication.L'ex-politicien du CDV Stefaan De Clerck gardera une année encore sa fonction de président du conseil d'administration. L'an prochain, un nouveau président devra être désigné, parce que De Clerck aura alors atteint la limite d'âge de 70 ans.