Apple avait supprimé l'appli HKmap.live, après qu'un journal d'Etat chinois ait publié des remarques à propos de son existence. L'appli serait utilisée pour attaquer la police, mais selon les esprits critiques, Apple a accepté pour argent comptant les remarques en question, donc sans même les remettre en cause ou à tout le moins les contrôler. Cook a ensuite défendu la décision auprès de son propre personnel par la voie d'un communiqué indiquant qu'elle "protègera au mieux nos utilisateurs".

Cook a donc à présent rencontré en Chine le responsable du contrôleur, Xiao Yaqing. La réunion portait notamment sur les investissements d'Apple en Chine, qui représente un marché très important pour l'entreprise. Mais, selon les rumeurs, on y aurait abordé aussi les droits des consommateurs et l'entreprenariat social responsable. Apple s'est abstenue de tout commentaire à ce propos.