On ne sait pas clairement pourquoi Hodak quitte l'entreprise. 'Je ne suis plus chez Neuralink depuis quelques semaines déjà', écrit-il. 'J'y ai beaucoup appris et je reste un ardent supporter de l'entreprise! Mais d'autres défis m'attendent.'

Neuralink produit des interfaces cerveau-machine prenant jusqu'ici la forme d'une série d'électrodes ou - dans un prototype - d'une puce implantée dans le cerveau. L'entreprise a entre autres réalisé une vidéo d'une appli avec ce type de puce qui, selon Neuralink, est capable de déplacer un curseur sur un écran d'ordinateur sur base des pensées de la personne qui la porte.

Hodak avait fondé Neuralink il y a cinq ans avec Elon Musk, le milliardaire à l'initiative notamment de Tesla et SpaceX. Musk injecta aussi quelques millions de son argent personnel dans la jeune pousse.

On ne sait pas clairement pourquoi Hodak quitte l'entreprise. 'Je ne suis plus chez Neuralink depuis quelques semaines déjà', écrit-il. 'J'y ai beaucoup appris et je reste un ardent supporter de l'entreprise! Mais d'autres défis m'attendent.'Neuralink produit des interfaces cerveau-machine prenant jusqu'ici la forme d'une série d'électrodes ou - dans un prototype - d'une puce implantée dans le cerveau. L'entreprise a entre autres réalisé une vidéo d'une appli avec ce type de puce qui, selon Neuralink, est capable de déplacer un curseur sur un écran d'ordinateur sur base des pensées de la personne qui la porte.Hodak avait fondé Neuralink il y a cinq ans avec Elon Musk, le milliardaire à l'initiative notamment de Tesla et SpaceX. Musk injecta aussi quelques millions de son argent personnel dans la jeune pousse.