L'ICANN, le gestionnaire DNS international, annonce qu'il a sollicité davantage d'informations à propos de la revente de Public Interest Registry (PIR) à Ethos Capital. Elle a à cette occasion posé des questions quant à la continuité de .org, à la nature de la transaction et à la façon dont la nouvelle structure propriétaire est compatible avec les accords actuellement en cours chez PIR et avec les promesses faites à la communauté .org.

L'ICANN a disposé de trente jours pour solliciter des renseignements complémentaires. A présent, PIR et Ethos Capital ont également trente jours pour répondre aux questions. Ce n'est qu'ensuite que l'ICANN donnera ou non son agrément.

PIR est le gestionnaire de .org et appartenait jusqu'il y a peu à l'organisation non marchande Internet Society (ISOC). Fin du mois dernier, on apprenait qu'ISOC avait revendu PIR à la société d'investissement Ethos Capital. Cette annonce avait fait surgir la question de savoir si le côté non marchand de PIR subsisterait.

Cette histoire a en outre un petit côté suspect. C'est ainsi que la revente arrive précisément au moment, où l'ICANN a annoncé la suppression des limites de prix pour .org. En même temps, Ethos Capital vient tout juste d'être créée, plus spécifiquement le jour même de l'annonce de la suppression du plafond des prix, par des gens qui entretiennent des liens étroits avec Fadi Chehade, l'ex-CEO de l'ICANN.

On ne sait pas clairement dans quelle mesure l'ICANN peut empêcher cette revente, mais la transaction est en tout cas provisoirement retardée.

L'ICANN, le gestionnaire DNS international, annonce qu'il a sollicité davantage d'informations à propos de la revente de Public Interest Registry (PIR) à Ethos Capital. Elle a à cette occasion posé des questions quant à la continuité de .org, à la nature de la transaction et à la façon dont la nouvelle structure propriétaire est compatible avec les accords actuellement en cours chez PIR et avec les promesses faites à la communauté .org.L'ICANN a disposé de trente jours pour solliciter des renseignements complémentaires. A présent, PIR et Ethos Capital ont également trente jours pour répondre aux questions. Ce n'est qu'ensuite que l'ICANN donnera ou non son agrément.PIR est le gestionnaire de .org et appartenait jusqu'il y a peu à l'organisation non marchande Internet Society (ISOC). Fin du mois dernier, on apprenait qu'ISOC avait revendu PIR à la société d'investissement Ethos Capital. Cette annonce avait fait surgir la question de savoir si le côté non marchand de PIR subsisterait.Cette histoire a en outre un petit côté suspect. C'est ainsi que la revente arrive précisément au moment, où l'ICANN a annoncé la suppression des limites de prix pour .org. En même temps, Ethos Capital vient tout juste d'être créée, plus spécifiquement le jour même de l'annonce de la suppression du plafond des prix, par des gens qui entretiennent des liens étroits avec Fadi Chehade, l'ex-CEO de l'ICANN.On ne sait pas clairement dans quelle mesure l'ICANN peut empêcher cette revente, mais la transaction est en tout cas provisoirement retardée.