Un nom de domaine .org pourrait bientôt coûter nettement plus cher. Voilà ce qu'on peut déduire d'une série exceptionnelle d'événements axés sur la gestion du 'domain name registry'. Les domaines.org sont, avec quelque 10 millions, les plus populaires sur le web. L'appellation concerne des 'organisations'. On connaît ainsi .org en tant que nom de domaine de Wikipedia. Le domaine est aussi associé principalement à des organisations non marchandes et caritatives. Il était jusqu'il y a peu géré par le Public Internet Registry (PIR), une filiale d'une organisation non marchande appelée Internet Society (ISOC).

Le nom de domaine est cependant depuis tombé entre les mains d'une firme 'private equity' portant le nom d'Ethos Capital. Le Public Internet Registry met ainsi directement fin à son statut non marchand. Et plus étonnant encore peut-être: la vente a eu lieu quelques mois, après que l'ICANN, le gestionnaire DNS international, ait adapté les règles du domaine, ce qui fait que d'énormes sommes d'argent peuvent être encaissées par la gestion .org.

Plus tôt cette année, l'ICANN avait invité publiquement à fournir des commentaires sur un nouveau contrat que l'organisation avait adapté. Elle y proposait entre autres de supprimer les limites actuelles sur les augmentations de prix pour les titulaires de noms de domaine .org. Jusqu'à cette année, les augmentations de prix pour les domaines .org étaient plus ou moins fixées, à l'exception près d'une petite hausse due à l'indexation. Les nouvelles règles abandonneraient toutefois ce 'prix fixe' durant la prochaine décennie. Selon Reviewsignal, plus de 3.000 personnes y sont allées de commentaires négatifs vis-à-vis des changements contre seulement six qui les approuvaient. Le nouveau contrat a été approuvé en juin avec la mention, selon laquelle le PIR n'avait pas de plan spécifique d'adaptation des prix.

Une vente exceptionnelle

Mais ce mois-ci, il semble que le PIR n'ait plus son mot à dire. The Internet Society a en effet revendu l'organisation à une société d'investissement privée appelée Ethos Capital. "Cette vente rapporte à The Internet Society une dotation de fonds durables, ainsi que les moyens de poursuivre notre mission à grande échelle, de sorte que nous puissions faire en sorte de rendre internet plus ouvert, accessible et sûr", indique l'ISOC dans un communiqué.

On ne sait pas combien Ethos Capital a versé pour acquérir le domaine. La vente devrait être entérinée début de l'année prochaine. La question est à présent de savoir si l'entreprise augmentera vraiment et sensiblement les prix pour les noms de domaine. Dans un communiqué adressé au site technologique Ars Technica, un porte-parole déclare: "Ethos veut maintenir des prix .org accessibles et corrects pour tout le monde, en ligne avec la mission du PIR. Le prix actuel d'un nom de domaine .org est d'une dizaine de dollars. Nous envisageons de rester dans l'esprit de la pratique historique pour ce qui est de la fixation des prix, ce qui pourrait se traduire par des hausses annuelles jusqu'à 10 pour cent en moyenne, soit 1 dollar par an environ."

Il convient d'ajouter qu'Ethos Capital n'existe que depuis quelques mois seulement. Selon une enquête réalisée par le site technologique The Register, l'entreprise compte deux collaborateurs, à savoir le CEO Erik Brooks et un certain Nora Abusitta-Ouri. Toujours selon The Register, tous deux entretiennent des liens avec Fadi Chehade, l'ex-CEO de l'ICANN et l'homme qui, dans l'organisation, a ouvert la vente de noms de domaine. Chehade n'a pas de lien officiel avec Ethos Capital, mais est bien, d'après The Register, celui qui a enregistré le nom de domaine pour l'entreprise en mai de cette année, un jour avant que l'ICANN n'annonce vouloir supprimer les limites de prix .org.

La vente est déjà dénoncée notamment par l'Electronic Frontier Foundation, qui appelle dans une lettre ouverte The Internet Society à s'opposer à ce deal. L'ICANN de son côté déclare à The Register n'avoir pas été au courant de la vente, lorsqu'elle accepta les nouvelles règles pour les domaines .org.