Apparue en 2013, Heftig propose une plateforme en ligne aux organisations qui souhaitent créer et gérer leur propre site web. Elle s'adresse aux PME et aux petites organisations, qui ne disposent pas d'un budget suffisant pour s'adresser aux grands développeurs de sites web.

À présent, Heftig a racheté 2Trees, la société d'Ann Demeyer. Cette entreprise développait des sites web et des boutiques en ligne pour les PME, mais a réalisé que le secteur s'élargissait et nécessitait davantage de spécialisation. C'est pourquoi Ann Demeyer a changé de cap et transfère ses clients à Heftig.

"Sachant que la plateforme de Heftig procède à des mises à jour continuelles, je suis convaincue qu'avec elle, les sites web de mes clients seront entre de bonnes mains. C'était pour moi indispensable. Ainsi, leur site web reste sûr et moderne, et ils peuvent continuer à bénéficier d'une plateforme professionnelle", explique Ann Demeyer dans un communiqué.

Heftig avait déjà repris Netcode, Vizion design, Websites voor Kmo's et Acoma. Lors de l'annonce de ce dernier rachat, l'entreprise avait également fait savoir qu'elle souhaitait s'étendre à l'étranger en 2020. Des projets ajournés en raison de la crise du coronavirus, mais que l'entreprise souhaite relancer après l'été.

Apparue en 2013, Heftig propose une plateforme en ligne aux organisations qui souhaitent créer et gérer leur propre site web. Elle s'adresse aux PME et aux petites organisations, qui ne disposent pas d'un budget suffisant pour s'adresser aux grands développeurs de sites web.À présent, Heftig a racheté 2Trees, la société d'Ann Demeyer. Cette entreprise développait des sites web et des boutiques en ligne pour les PME, mais a réalisé que le secteur s'élargissait et nécessitait davantage de spécialisation. C'est pourquoi Ann Demeyer a changé de cap et transfère ses clients à Heftig."Sachant que la plateforme de Heftig procède à des mises à jour continuelles, je suis convaincue qu'avec elle, les sites web de mes clients seront entre de bonnes mains. C'était pour moi indispensable. Ainsi, leur site web reste sûr et moderne, et ils peuvent continuer à bénéficier d'une plateforme professionnelle", explique Ann Demeyer dans un communiqué.Heftig avait déjà repris Netcode, Vizion design, Websites voor Kmo's et Acoma. Lors de l'annonce de ce dernier rachat, l'entreprise avait également fait savoir qu'elle souhaitait s'étendre à l'étranger en 2020. Des projets ajournés en raison de la crise du coronavirus, mais que l'entreprise souhaite relancer après l'été.