Ce montant est sensiblement supérieur à la recommandation émise par le contrôleur télécom français Arcep, qui avait conseillé un prix maximal d'1,5 milliard d'euros. Le contrôleur télécom avait dans ce but tenu compte des investissements élevés que les entreprises télécom doivent investir dans le déploiement de la 5G.

Le marché télécom français est dominé par quatre acteurs: Orange, Bouygues Telecom, Iliad et la filiale SFR d'Altice Europe.

En Belgique, les enchères pour la 5G ne sont pas encore au planning, parce qu'au sein du monde politique, il y a un débat sur la répartition des rentrées. Il en résulte qu'elles seront organisées au plus tôt fin de cette année. Entre-temps, Proximus et Orange ont déjà annoncé vouloir collaborer au niveau du réseau d'accès mobile.