L'objectif est d'offrir une réponse aux vastes attaques, dans lesquelles des organisations sont impliquées simultanément dans plusieurs pays. L'ESRB (European Systemic Risk Board) est un organe indépendant de l'UE conçu pour stabiliser le secteur financier notamment. Il distingue à présent une importante menace dans les cyber-attaques. Dans un communiqué de presse, l'organe demande que les divers contrôleurs au sein de l'UE préparent une structure ciblant les cyber-incidents.

'Ce serait là une réponse effective et coordonnée au niveau de l'UE dans le cas de tout cyber-incident important transfrontalier, susceptible d'avoir un impact systémique sur le secteur financier de l'Union', déclare-t-on chez l'ESRB. Dans sa recommandation, l'organe signale qu'il conviendrait d'examiner aussi les obstacles opérationnels et légaux à la mise en place d'une telle structure paneuropéenne.

Cette recommandation a été prodiguée suite à une série d'attaques lancées contre des institutions européennes, dont l'agence européenne des médicaments (EMA) et l'autorité bancaire européenne (EBA). Une série d'euro-parlementaires et de commissaires européens ont aussi eu maille à partir avec des cyber-attaques.

L'objectif est d'offrir une réponse aux vastes attaques, dans lesquelles des organisations sont impliquées simultanément dans plusieurs pays. L'ESRB (European Systemic Risk Board) est un organe indépendant de l'UE conçu pour stabiliser le secteur financier notamment. Il distingue à présent une importante menace dans les cyber-attaques. Dans un communiqué de presse, l'organe demande que les divers contrôleurs au sein de l'UE préparent une structure ciblant les cyber-incidents.'Ce serait là une réponse effective et coordonnée au niveau de l'UE dans le cas de tout cyber-incident important transfrontalier, susceptible d'avoir un impact systémique sur le secteur financier de l'Union', déclare-t-on chez l'ESRB. Dans sa recommandation, l'organe signale qu'il conviendrait d'examiner aussi les obstacles opérationnels et légaux à la mise en place d'une telle structure paneuropéenne.Cette recommandation a été prodiguée suite à une série d'attaques lancées contre des institutions européennes, dont l'agence européenne des médicaments (EMA) et l'autorité bancaire européenne (EBA). Une série d'euro-parlementaires et de commissaires européens ont aussi eu maille à partir avec des cyber-attaques.