L'entreprise 'fintech' belge POM est absorbée par la firme néerlandaise Mail to Pay. Les solutions en matière de services de paiement et de gestion de crédits seront regroupées. En Belgique, la marque POM continuera d'exister.

POM opère depuis 8 ans environ et se focalise sur des solutions de paiement innovantes. A l'entendre, l'entreprise possède dans notre pays plus de 1.300 clients répartis dans divers secteurs. Les codes de paiement QR de POM se retrouvent notamment sur les avertissements-extraits de rôle du service flamand des impôts, sur les amendes routières du gouvernement fédéral, ainsi que sur les factures d'énergie de Luminus. Initialement, il y avait aussi une appli POM individuelle, mais elle a été mise hors ligne le mois dernier.

Aux Pays-Bas, Mail to Pay est surtout connue comme une entreprise innovante en matière de logiciels de gestion de crédits et de processus de débit. Ces trois dernières années, Mail to Pay dispose d'une filiale en Belgique également, qui se focalise sur le secteur sanitaire, les entreprises énergétiques, les centres d'habitation et de soins, ainsi que sur divers acteurs financiers. 'Avec POM et Mail to Pay, nous regroupons sous un même toit deux entreprises technologiques donnant le ton', déclare Kees Neven, CEO du Mail to Pay Group, dans un communiqué de presse. 'Nous étoffons ainsi notre gamme avec des solutions de suivi des factures', précise Johannes Vermeire, co-fondateur et CEO de POM.

Mail to Pay dispose d'une équipe de 25 personnes. En plus de son siège central aux Pays-Bas (Alblasserdam), le Mail to Pay Group dispose aussi de filiales à Anvers et à Emsbüren (Allemagne). De son côté, POM a été fondée en 2014 et occupe 12 personnes dans ses bureaux anversois.

L'entreprise 'fintech' belge POM est absorbée par la firme néerlandaise Mail to Pay. Les solutions en matière de services de paiement et de gestion de crédits seront regroupées. En Belgique, la marque POM continuera d'exister.POM opère depuis 8 ans environ et se focalise sur des solutions de paiement innovantes. A l'entendre, l'entreprise possède dans notre pays plus de 1.300 clients répartis dans divers secteurs. Les codes de paiement QR de POM se retrouvent notamment sur les avertissements-extraits de rôle du service flamand des impôts, sur les amendes routières du gouvernement fédéral, ainsi que sur les factures d'énergie de Luminus. Initialement, il y avait aussi une appli POM individuelle, mais elle a été mise hors ligne le mois dernier. Aux Pays-Bas, Mail to Pay est surtout connue comme une entreprise innovante en matière de logiciels de gestion de crédits et de processus de débit. Ces trois dernières années, Mail to Pay dispose d'une filiale en Belgique également, qui se focalise sur le secteur sanitaire, les entreprises énergétiques, les centres d'habitation et de soins, ainsi que sur divers acteurs financiers. 'Avec POM et Mail to Pay, nous regroupons sous un même toit deux entreprises technologiques donnant le ton', déclare Kees Neven, CEO du Mail to Pay Group, dans un communiqué de presse. 'Nous étoffons ainsi notre gamme avec des solutions de suivi des factures', précise Johannes Vermeire, co-fondateur et CEO de POM. Mail to Pay dispose d'une équipe de 25 personnes. En plus de son siège central aux Pays-Bas (Alblasserdam), le Mail to Pay Group dispose aussi de filiales à Anvers et à Emsbüren (Allemagne). De son côté, POM a été fondée en 2014 et occupe 12 personnes dans ses bureaux anversois.